Accueil du portailEntreprisesLes prélèvements et virements en euro désormais au standard SEPA

Les prélèvements et virements en euro désormais au standard SEPA

par Bercy Infos,

le 01/08/2014 –

Depuis le 1er août 2014, tous les prélèvements et les virements en euro doivent dorénavant s'effectuer au format SEPA (Single Euro Payments Area). La date-butoir pour passer à ce format avait été fixée au 1er février 2014 mais la Commission européenne avait accordé un délai supplémentaire de six mois.

 

La migration au 1er février 2014 concernait les 18 pays dont la monnaie est l’euro, les autres pays disposent d’un délai supplémentaire jusqu’au 31octobre 2016. Et depuis le 1er août 2014, le format SEPA (Single Euro Payments Area) s'impose à tous les prélèvements et les virements effectués en euro.

L’espace SEPA comprend les 28 États membres de l’Union européenne, les quatre Etats membre de l’Association européenne de libre échange (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse), la principauté de Monaco et la république de Saint-Marin. En son sein, l’ensemble des virements et des prélèvements nationaux et transfrontaliers effectués en euros devaient être harmonisés afin de créer un marché intégré pour les paiements électroniques en euros.

Des coordonnées bancaires harmonisées

Le virement et le prélèvement SEPA nécessitent l’utilisation de coordonnées bancaires harmonisées à l’échelle européenne :

  • l’IBAN (International Bank Account Number) constitué de 34 caractères maximum (27 caractères pour les comptes tenus en France) et comprend le code du pays (pour la France : FR), une clé de contrôle et l’identifiant de compte national ;
  • le BIC (Business Identifier Code) jusqu’en 2016 pour les opérations transfrontalières. Le BIC est l’identifiant de la banque. Il est constitué de 8 ou 11 caractères. Celles-ci figurent depuis 2001 sur les relevés d’identité bancaire (RIB). [Voir l'encadré ci-contre]

Règlement de l'Union européenne

Le SEPA (Single Euro Payment Area ou Espace unique de paiement en euros) désigne un ensemble de règles et de pratiques visant à établir un espace de paiement unifié en Europe. Le règlement n°260/2012 de l'Union européenne du 14 mars 2012 a fixé la date butoir au 1er février 2014 au-delà de laquelle les virements et les prélèvements devront être effectués selon les standards SEPA, qu’il s’agisse de paiements nationaux ou transfrontaliers.

Sur le territoire français

En ce qui concerne la France, les départements et régions d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion et Mayotte), de même que les territoires de Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy et la partie française de Saint-Martin, font partie de l'espace SEPA.

Règlementation des collectivités d’outre-mer du Pacifique

Le SEPA COM Pacifique est entré en vigueur le 1er février 2014. La mise en œuvre du SEPA COM Pacifique permet d’assurer la continuité des échanges en euros entre la partie de la République française qui se trouve en zone SEPA et la partie de la République française qui se trouve hors zone SEPA.

[ Lire le communiqué de presse de l'Institut d’Emission d’Outre-Mer (IEOM) du 28 janvier 2014 ]

 

SEPA, c'est quoi ?

SEPA (Single Euro Payment Area ou Espace unique de paiement en euros) est un ensemble d’outils opérationnels qui permet à tous les utilisateurs de disposer d’instruments de paiement harmonisés, simplifiés et fiables afin de réaliser leurs opérations tant nationales que transfrontières à l’intérieur de l’espace SEPA.

Source : Comité national SEPA (www.sepafrance.fr)
Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©igornova / Stock.Adobe.com

    22/03/2019

    Le forfait social est une cotisation de l'employeur à destination de la Sécurité sociale. Quel est son champ d'application ? quel est son taux ? Quelles sont les exonérations possibles ?

  • © Fotolia.com

    20/03/2019

    Pour 95 % des Français, le « fait maison » est un critère de sélection des restaurants qu'ils fréquentent. Il existe une certification qui garantit une cuisine entièrement faite maison ainsi que d'autres critères de qualité : celle de maître restaurateur. Qu'est-ce que ce titre signifie ? Comment l'obtenir ? Quel intérêt ont les professionnels à le décrocher ? Tour d'horizon de tout ce qu'il faut savoir sur ce précieux sésame.

  • © Fotolia.com

    18/03/2019

    Le compte épargne-temps (CET) est un moyen pour les salariés d’épargner différentes sortes de rémunérations et de jours de repos non utilisés. Comment le mettre en place lorsque l’on est employeur ? Quelles obligations respecter ?

  • ©Fotolia.com

    26/02/2019

    Vous employez des salariés ? Vous êtes peut-être concerné par la mise en place d'actions de formation. Comment gérer les formations ? Quelles sont vos obligations ?

  • © Getty Images

    26/02/2019

    Le CPA est un compte personnel attribué à chaque personne dès le début de sa vie professionnelle. Ce compte concerne néanmoins l'entreprise pour satisfaire l'obligation de maintien de l’employabilité des salariés. Retour sur le fonctionnement du CPA et les obligations de l'employeur en matière de formation professionnelle.

  • ©Creative Commons CC0

    20/02/2019

    Vous souhaitez obtenir une licence de débit de boissons ? Zoom sur les démarches à suivre pour vous procurer la licence qui vous convient.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !