Accueil du portailEntreprises › Nacre, un prêt à taux zéro pour la création ou la reprise d'entreprise

Nacre, un prêt à taux zéro pour la création ou la reprise d'entreprise

19/12/2016

Le dispositif Nacre est dédié à la création ou la reprise d'entreprise. Il permet un accompagnement individualisé et l'octroi d'un prêt à taux zéro. Quelles sont les modalités de l'aide ? Qui peut en bénéficier ? Qui contacter ? Explications.

Le dispositif Nacre devient une compétence de la région

L'article 7 de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République prévoit que depuis le 1er janvier 2018, la compétence en matière d'accompagnement à la création et reprise d'entreprise devient une compétence des régions.

Le dispositif Nacre (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise) a pris fin, sauf pour les résidents de Mayotte et de Saint-Martin, pour qui le dispositif existe jusqu'au 1er janvier 2018.

Les personnes bénéficiant du dispositif Nacre avant le 31 décembre 2016 seront toujours accompagnées par leur opérateur jusqu'à la fin de la phase.

Qu'est-ce que Nacre ?

« Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise », Nacre est un dispositif qui permet de bénéficier d’un accompagnement pour le montage du projet de création ou de reprise et d'avances personnelles, sans intérêts, de 1 000 à 8 000 euros remboursables dans un délai maximum de 5 ans. Ce prêt permet de consolider les fonds propres de son entreprise. Il doit être couplé avec un prêt bancaire ou solidaire. Le plan de financement des projets individuels de création est plafonné à 75 000 euros. Les projets de reprise d’entreprise et les projets collectifs ne sont pas concernés par ce plafond.

L'octroi du prêt à taux zéro Nacre s'inscrit dans un parcours pendant les trois années qui suivront la création ou la reprise de l’entreprise. Cet appui technique et financier individualisé se déroule en trois phases, l'octroi du prêt intervenant dans la phase 2 :

Qui peut en bénéficier ?

Peuvent bénéficier du parcours Nacre et du prêt à taux zéro les demandeurs d'emploi indemnisés ou non, les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, API...), les personnes créant une entreprise au sein d'un quartier prioritaire ou les salariés repreneurs de leur entreprise...

Qui contacter ?

Le prêt est accordé par les opérateurs conventionnés du dispositif : Direccte, missions locales, chambres de commerce et d'industrie, plateformes d'initiatives locales, experts-comptables... Ces mêmes opérateurs assurent l'accompagnement des créateurs ou repreneurs d'entreprise. Cet accompagnement est pris financièrement en charge par l’Etat. Dans le cas d'expertises particulières, une participation peut néanmoins être demandée.

Le Nacre en chiffres

Entre 2009 et 2014, le dispositif Nacre a bénéficié à 124 400 porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise. Fin 2014, 32 400 porteurs de projet étaient accompagnés dans ce cadre.

Parmi les 18 700 nouveaux bénéficiaires de Nacre en 2014, 90 % étaient demandeurs d’emploi, dont un quart depuis plus d’un an. 69 % étaient ouvriers ou employés.

Au total, depuis 2009, 79 400 entreprises ont été effectivement créées (ou reprises) par des bénéficiaires de Nacre. Au démarrage de leur activité, les bénéficiaires de Nacre qui créent leur entreprise mobilisent des sommes plus importantes que les autres créateurs d’entreprise. Un tiers des bénéficiaires de Nacre qui ont intégré le dispositif en 2009 ou en 2010 ont bénéficié d’un accompagnement post création pendant trois ans.

Autres aides cumulables avec Nacre

D'autres aides au niveau national peuvent se cumuler avec le dispositif NACRE, comme :

et au niveau local les primes régionales visant les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de minima sociaux.

 

Publié initialement le 09/10/2015

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    17/11/2017

    Reprendre une entreprise est un processus se déroulant en plusieurs étapes. Pour le repreneur, l’une d’entre elle consiste, après avoir réalisé un premier diagnostic des forces et des faiblesses de l’entreprise, à évaluer précisément la valeur économique réelle. Mais comment réaliser une évaluation fiable ? Quelles sont les principes à respecter ? Point sur la question.

  • ©Fotolia.com

    16/11/2017

    Reprendre une entreprise est un processus qui s’anticipe et se prépare. Pour le repreneur, l’une des étapes cruciales consiste en premier lieu à réaliser le diagnostic de l’entreprise. C’est ce qui lui permet de confirmer (ou non) son souhait de se lancer dans ce projet. Mais comment réaliser un diagnostic fiable des forces et faiblesses de l’entreprise concernée ? Quelles sont les étapes indispensables à respecter ? Tour d’horizon de la question.

  • ©Fotolia.com

    10/11/2017

    Vous souhaitez reprendre une entreprise mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici les premières questions à vous poser avant de vous lancer.

  • 02/10/2017

    Les projets de loi de finance et de financement de la sécurité sociale 2018 donnent un aperçu des évolutions fiscales souhaitées par le Gouvernement. Quels changements vous toucheront concrètement en 2018 ?

  • ©Fotolia.com

    31/07/2017

    Dans les 10 prochaines années, plus de 600 000 entreprises seront transmises à des repreneurs. Voici quelques explications pour bien comprendre comment la cession-reprise d’entreprise fonctionne.

  • 26/05/2017

    Phénix est une entreprise de l’économie sociale et solidaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire en organisant la gestion et la redistribution des invendus. Son président et co-fondateur revient sur l'attractivité du secteur de l'économie circulaire pour les entrepreneurs et les aides et financements qui leur sont proposés.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !