Accueil du portailEntreprises › Comment modifier les statuts de votre entreprise ?

Comment modifier les statuts de votre entreprise ?

09/08/2017

Les événements de vie de votre société peuvent vous amener à modifier son organisation, sa dénomination sociale, son capital, sa situation géographique ou sa forme juridique par exemple, ce qui implique la modification de ses statuts. Comment procéder ?

© Fotolia

La modification des statuts d’une entreprise est un acte juridique important qui implique l’accord des associés ou actionnaires ainsi qu’un certain nombre de formalités.

L’accord des associés ou actionnaires

Les modalités de modification des statuts de votre société diffèrent selon sa forme juridique et le type de décision qui est pris. La plupart du temps, ces modalités requièrent qu’un quorum soit atteint.

Quelques exemples des modalités requises pour modifier les statuts de l’entreprise :

Modalités de modification des statuts d'une société
Type d'entreprise Modalités requises
SARL crée après le 4 août 2005  Majorité des 2/3 des parts sociales des associés présents.
Société anonyme (SA) Quorum de 2/3 des voix des actionnaires présents. Unanimité requise pour l’augmentation de leur engagement ou le changement de nationalité de la société.
Société en nom collectif (SNC) Unanimité requise.
Société par actions simplifiées (SAS) Conditions de modifications spécifiées dans les statuts.
Société civile  Conditions de modifications spécifiées dans les statuts. A défaut, l’unanimité est requise.

Les formalités administratives

Publicité dans un journal d’annonces légales (JAL)

Toute modification portant sur une des mentions obligatoires pour l’immatriculation d’une société doit être publiée dans un journal d’annonces légales (JAL). Tel est par exemple le cas si vous devez modifier :

  • la dénomination sociale ou l’objet de votre société ;
  • sa forme juridique ;
  • l’adresse de son siège social ;
  • son capital ;
  • ses activités principales.

Cette publication doit se faire dans le département du siège social de votre société au maximum un mois après la modification.

Dépôt au greffe du tribunal de commerce et inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS)

Si le changement des statuts de votre entreprise nécessite une inscription modificative au RCS, l’acte modificatif doit être présenté avec le dossier d’inscription modificative au centre de formalités des entreprises (CFE). Ce dernier le fera ensuite suivre au tribunal de commerce. Cette inscription concerne notamment les changements de forme de la société, du montant de son capital ou de son nom.

En revanche, si la modification ne nécessite pas une inscription au RCS, l’acte doit être directement déposé au greffe du tribunal de commerce dont dépend votre société.

L’acte modificatif doit contenir un exemplaire des nouveaux statuts certifié par son représentant légal, l’attestation de parution dans un JAL, ainsi qu’un formulaire Cerfa différent selon le type de modification.

>> Voir les formulaires  et en savoir plus sur le site service-public.fr

 

Publication au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc)

A noter enfin que la modification des statuts doit faire l’objet d’une publication au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc), sauf pour les EURL, les SARL et les SAS à associé unique.

Lire aussi : Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Fotolia

    28/07/2017

    Les sociétés en SARL (société à responsabilité limitée) ou EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) doivent tenir une comptabilité selon des règles précises. Ces règles peuvent varier en fonction de la taille de la société et du régime d'imposition.

  • ©Fotolia

    25/07/2017

    Les obligations comptables qui incombent à une entreprise dépendent de son régime d’imposition et de la catégorie dont elle relève - bénéfices industriels et commerciaux (BIC), bénéfices non commerciaux (BNC) ou impôt sur les sociétés (IS). Retour sur les différentes obligations comptables au regard du régime d'imposition.

  • ©fotolia

    11/07/2017

    L’ouverture d’un compte bancaire professionnel peut être obligatoire ou facultative selon le type d’entreprise. Revue de détail.

  • 27/06/2017

    Périodes très attendues par les consommateurs, les soldes génèrent deux fois par an des périodes de forte activité pour les commerçants. Mais connaissez-vous bien les principes à respecter pendant les soldes ? Dates, produits à mettre en vente, étiquetage... : tour d'horizon de la réglementation en 7 commandements.

  • 24/06/2017

    La liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel permet aux consommateurs de ne plus être démarchés par un professionnel. La loi Consommation, qui l'a mise en place, vous soumet, vous professionnel, à un certain nombre d'obligations sous peine de sanctions. Comment pouvez-vous être en conformité avec la réglementation ?

  • ©Phovoir.fr

    23/06/2017

    « La maison n’accepte pas les chèques »… Vous connaissez cette annonce. Mais est-ce légal ? Cartes bancaires, chèques, espèces...Quels sont les moyens de paiement que vous devez accepter ?

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Vous êtes une entreprise

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !