Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

[Interview] Innover au sein de son entreprise avec l'intrapreneuriat

L'intrapreneuriat, c'est une manière de développer un projet innovant sans quitter son organisation. Comment ça marche ? Que faut-il savoir pour se lancer ? Sabrina Murphy, experte en intrapreneuriat, témoigne de son expérience en la matière.

Pourriez-vous définir l’intrapreneuriat en quelques mots ? Quelle est la différence avec un incubateur ?

L’intrapreneuriat possède diverses définitions. Pour faire un simple, l’intrapreneuriat c’est le fait d’entreprendre au sein d’une organisation, porter un projet et le développer sans quitter son organisation.

Concrètement, il peut s’agir de développer un nouveau service ou un nouveau produit, souvent, en parallèle de son activité mais en étant payé par l’entreprise et sur son temps de travail. Le but est que cette activité se développe à l’intérieur de l’entreprise sans particulièrement avoir vocation à en sortir de l’entreprise, bien que ce soit également envisageable.

L’un des objectifs c’est que les collaborateurs puissent créer eux-mêmes les nouvelles activités de leur organisation.

Lire aussi : Transformation numérique : les clés pour enclencher la transformation de votre activité

Comment avez-vous développé l’intrapreneuriat dans votre organisation ?

En devenant intrapreneure moi-même… En 2014, je travaillais en tant que chef de projet ressources humaines chez BNP Paribas et j’ai voulu développer ce qui est par la suite devenu le People’s LAB. L’idée était de permettre aux salariés d’être acteurs du devenir de leur entreprise, de contribuer avec leurs propres idées à la transformation du groupe.

Le People’s LAB est un projet qui mobilise à la fois les ressources humaines et l’innovation. Il fallait donc gagner les autorisations et l’adhésion des deux pôles. Il a d’abord été créé sous la forme d’un incubateur, c’est-à-dire d’un lieu.

Au sein de ce lieu nous avons développé des programmes dans lesquels des promotions de collaborateurs ayant des idées d’innovation sont accompagnés pour les transformer et les concrétiser en nouvelles activités du groupe. Après avoir été sélectionnés, les intrapreneurs se rendent au People’s LAB un jour par semaine pendant 4 mois, en parallèle de leur activité habituelle. A la fin des 4 mois, les projets sont évalués par un comité composé de décideurs de l’entreprise, choisis par l’intrapreneur lui-même. A l’issue du « pitch », le comité donne son aval et les moyens demandés ou pas.

Fin 2017, le People’s LAB a continué à évoluer. Il s’appelle aujourd’hui le People’sLAB4Good.

Lire aussi : L'intelligence artificielle, c'est plus de rentabilité pour demain

Quels sont les conseils que vous donneriez à des entreprises et/ou des intrapreneurs qui souhaiteraient se lancer ?

Le plus important c’est de comprendre qu’on ne peut pas innover seul. Le projet d’innovation du salarié, même s’il est très original, doit être connecté à l’écosystème de l’entreprise. Le programme d’intrapreneuriat de l’entreprise aussi. La transversalité est un facteur clé de succès. Les plus belles réussites que j’ai observées dans le cadre du People’s LAB sont celles qui étaient parvenues à mobiliser le mieux leur environnement.

Pour proposer un projet d’intrapreneuriat ou pour créer un programme d’intrapreneuriat dans une organisation, il faut être à la fois pragmatique et créatif. Il faut être capable de dégager les outils pour développer ce projet, cela peut être du temps, du budget ou tout simplement les autorisations pour le faire. Il faut être capable de mobiliser progressivement autour du projet, autour de soi. Souvent, tout ne se développe pas immédiatement, c’est une progression.

Le second conseil que je pourrais donner est de s’inspirer de ce qui a déjà été fait, pour apprendre plus vite. Il ne faut pas hésiter à commencer par une expérimentation à une échelle réduite. Je pense qu’il faut s’inspirer du modèle des startups qui lancent un produit qui n’est pas complétement fini puis, en analysant les retours qui sont faits, apportent des améliorations au fur et à mesure. Il vaut mieux tester et apprendre car si on veut innover, il y aura forcément une part d’incertitude.

Pour les dirigeants plus spécifiquement, la question à se poser est de savoir s’ils sont à l’aise avec l’idée qu’une partie de ce qui va se produire peut les surprendre. Pour garder malgré tout une bonne maîtrise du projet ou du programme, il est essentiel de bien s’entourer.

Lire aussi : Les enjeux de la transition numérique pour les entreprises

Lorsque vous avez développé votre projet, avez-vous bénéficié d’aides ou d’accompagnements spécifiques ?

Pour que le People’s LAB puisse naître, j’ai fait appel à différents acteurs externes. Par exemple, dans le jury qui sélectionnait les projets qui allaient intégrer le programme, il y avait des personnes d’autres entreprises. Parmi les intervenants du programme, il y avait également des experts plus axés sur la technique. Concrètement, il y avait en moyenne deux tiers d’externes et un tiers d’internes. L’avantage c’est que les personnes en interne connaissent très bien la culture de l’entreprise et les personnes extérieures peuvent apporter un regard nouveau, des compétences nouvelles. Cette rencontre permet de créer de nouveaux horizons.

Le conseil que je donnerais à ceux qui veulent se lancer serait de se tourner vers les événements organisés autour de l’intrapreneuriat ou bien de contacter ceux qui ont déjà créé des programmes, ou qui ont déjà été intrapreneurs. J’aide beaucoup de professionnels dans ce sens, qui ont envie mais ne savent pas comment débuter. Je conseillerais enfin d’être curieux, car de nouvelles choses se créent régulièrement sur le sujet.

Lire aussi : Fab lab, MOOC, blockchain... : connaissez-vous le vocabulaire de l'innovation ?

En savoir plus à l'occasion des cafés économiques

Les Cafés économiques de Bercy sont organisés pour favoriser le partage de l’information et les échanges sur les politiques publiques portées par les ministères de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics entre des experts, issus de la sphère publique et de la sphère privée, et les citoyens intéressés par ces sujets.

Le café économique du 15/06/2018 : « Intrapreneuriat : l’innovation accessible à tous ? »

 Publié initialement le 29/05/2018

Thématiques :

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Partager la page