Accueil du portailEntreprises › Entreprises, comment allez-vous vous y prendre pour prélever l'impôt à la source ?

Entreprises, comment allez-vous vous y prendre pour prélever l'impôt à la source ?

14/11/2017

La mise en œuvre du prélèvement à la source est confirmée au 1er janvier 2019. Afin d'aider les entreprises à mettre en place cette nouvelle forme de collecte de l'impôt sur le revenu, voici les réponses aux principales questions.

Les tests se poursuivent en 2017 et 2018

Plus de 600 collecteurs ont participé à une première phase d'audit et d'expérimentation depuis juillet dernier. Les tests se poursuivent en 2017 et en 2018, afin que tous les collecteurs - publics ou privés - et les éditeurs de logiciels soient prêts pour le 1er janvier 2019.

La phase de test permet de vérifier que les échanges entre les collecteurs - entreprises, collectivités territoriales, caisses de retraite, éditeurs de logiciels…- et la direction générale des Finances publiques (DGFiP) fonctionnent correctement.

De nouveaux participants sont invités à s'inscrire.

S'inscrire via le lien : www.prelevementalasource-phasetest.fr

Quels seront les revenus concernés par le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu ?

La réforme sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu concerne la majorité des revenus : les traitements et salaires mais aussi les pensions, les revenus de remplacement, les revenus des indépendants et les revenus fonciers.

Lire aussi : Particuliers, le prélèvement à la source en 9 questions

 

Comment savoir quel taux appliquer à chacun de vos salariés ?

Depuis le 1er janvier 2017, la déclaration sociale nominative (DSN) s’est substituée aux déclarations sociales demandées au titre de l’emploi des salariés. Les déclarations se font via le site Net-Entreprises.fr. La mise en place de ce dispositif était un préalable à l'instauration du prélèvement à la source puisque c’est en se connectant au portail Net-Entreprises.fr que les entreprises obtiendront le taux renseigné par l’administration fiscale pour chacun de leurs salariés.

Ce taux sera ensuite inséré dans le logiciel de paie de l’entreprise qui prendra en compte cette donnée pour calculer la paie de chaque salarié. Ensuite, l’entreprise versera les salaires nets de prélèvements dont le prélèvement de l'impôt sur le revenu.

Lire aussi : La déclaration sociale nominative (DSN), une déclaration dématérialisée de la paie des salariés

 

Quand recevrez-vous le taux à appliquer à chacun de vos salariés ?

L’administration fiscale enverra le taux à l’employeur durant l’automne et l’hiver 2018. Dès le premier revenu versé en 2019, ce taux de prélèvement sera appliqué au salaire, à la pension ou au revenu de remplacement : le prélèvement à la source apparaîtra clairement sur la fiche de paie.

Dans le cas d’un recrutement après 2019, il est prévu de permettre aux collecteurs de récupérer le taux personnalisé des contribuables avant le premier versement de revenu pour l’appliquer immédiatement. En effet, en raison du délai nécessaire pour récupérer le taux personnalisé d’un usager, le collecteur aurait été amené à appliquer un taux neutre le premier voire les deux premiers mois de rémunération.

Lire aussi : Rémunération de vos salariés : tout ce que vous devez savoir en 5 questions | Recruter un stagiaire: quelles sont les règles financières à respecter ?

 

Quelle confidentialité pour le salarié avec le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu ?

La seule information transmise à l’entreprise par l'administration fiscale sera le taux de prélèvement, qui ne révèlera aucune information spécifique. La grande majorité des contribuables (90 %) a un taux de prélèvement à la source compris entre 0 et 10 %. En outre, un même taux (seule donnée transmise à l’employeur) peut recouvrir des situations très variées. La confidentialité sera donc garantie.

Si les employés ne souhaitent toutefois donner aucun indice de l’existence d’autres revenus dans leur foyer fiscal, ils pourront choisir qu'aucun taux ne soit transmis à leur employeur. Celui-ci utilisera alors un taux correspondant à la rémunération de son employé et qui ne tiendra pas compte de sa situation de famille.

Lire aussi : [à venir] Réforme du droit du travail : les répercussions sur votre entreprise

 

Un kit pour vous aider à mettre en place le prélèvement à la source

Un kit sera diffusé aux collecteurs par l’administration fiscale avec pour objectif l’accompagnement des collecteurs dans la mise en œuvre de la réforme, avec l’appui des éditeurs de logiciels de paie. Le kit décrira ainsi les différentes étapes à suivre par les collecteurs au cours de l'année 2018 afin de sécuriser le déploiement du prélèvement à la source. Il définira les responsabilités et rôles respectifs de l'administration fiscale, du collecteur, de ses interlocuteurs (assistance DSN/PASRAU - prélèvement à la source pour les autres revenus-, SIE - service des impôts des entreprises -, etc.) et du contribuable dans la gestion du prélèvement à la source. Enfin, ce kit proposera l'illustration de cas complexes de gestion, une description des démarches à entreprendre en cas de difficultés informatiques et des outils de communication à destination des employés.

Le but de ce kit est aussi de faire des collecteurs un relais pour la communication sur la mise en place du prélèvement à la source auprès des contribuables. Cette communication sera axée sur le contact à privilégier pour toutes les questions relatives au prélèvement à la source : l’administration fiscale.

Un site dédié au prélèvement à la source

Particuliers, entreprises, indépendants... Pour tout comprendre du prélèvement à la source, rendez-vous sur le site www.prelevementalasource.gouv.fr.

Lire aussi : Vous hésitez à embaucher, pensez au groupement d'employeurs !

 

Mis à jour le 16/11/2017

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © CC0 Creative Commons

    16/01/2018

    La taxe intérieure de consommation sur le charbon est une taxe qui s'inscrit dans la politique de fiscalité carbone de la France. La TICC représente une source de revenus importante qui permet notamment d'allouer des fonds à la transition énergétique.

  • © Fotolia.com

    15/01/2018

    La cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE) est la deuxième composante de la contribution économique territoriale (CET) due par les entreprises et les travailleurs indépendants qui génèrent un certain montant de chiffre d’affaires, et qui est affectée aux collectivités territoriales (communes, départements, régions). Mais comment fonctionne cette cotisation ? Qui en est redevable ? Explications.

  • © Fotolia.com

    10/01/2018

    Le compte épargne-temps (CET) est un moyen pour les salariés d’épargner différentes sortes de rémunérations et de jours de repos non utilisés. Comment le mettre en place lorsque l’on est employeur ? Quelles obligations respecter ?

  • 09/01/2018

    Périodes très attendues par les consommateurs, les soldes génèrent deux fois par an des périodes de forte activité pour les commerçants. Mais connaissez-vous bien les principes à respecter pendant les soldes ? Dates, produits à mettre en vente, étiquetage... : tour d'horizon de la réglementation en 7 commandements.

  • © Fotolia.com

    08/01/2018

    Téléfel est un nouveau téléservice ouvert par la DGCCRF le 28 novembre 2017. Son objectif est de faciliter les déclarations des importateurs et exportateurs de fruits et légumes. Zoom sur les produits concernés, les nouvelles fonctionnalités et les modalités d’adhésion.

  • © Ordre des experts-comptables

    08/01/2018

    La déclaration sociale nominative (DSN) s'est progressivement substituée aux déclarations sociales demandées au titre de l’emploi des salariés. Quelles sont les entreprises concernées ? Comment fonctionne la DSN ? Explications.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !