Accueil du portailEntreprisesHigh Tech : droits de douane supprimés sur 201 produits d’ici juillet 2019

High Tech : droits de douane supprimés sur 201 produits d’ici juillet 2019

03/08/2017

Dans le cadre d'un accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les droits de douane de 201 produits seront supprimés d’ici le 1er juillet 2019. Leur commerce annuel est  estimé à plus de 1 300 milliards de dollars et représente environ 7 % de l’ensemble du commerce mondial aujourd’hui. Quels sont les produits concernés ? Quels gains pour les professionnels concernés ?

© Fotolia

L’accord sur les technologies de l'information (ATI) 

Le dédouanement de produits visés par l’accord de l’OMC, nommé « Accord sur les technologies de l'information (ATI) », a été le premier arrangement de libéralisation des droits de douane. Il a été négocié à l’OMC après la création  de l’organisation, en 1995. L’ATI prescrit à chaque partie prenante d’éliminer les droits de douane pour tous les produits précisés dans l’Accord. Ce dernier regroupe aujourd’hui 87 pays, soit environ 97 % des échanges mondiaux de produits des technologies de l’information.

Selon l’OMC, cet accord vise un grand nombre de produits de haute technologie, tels que les ordinateurs, le matériel de télécommunication, les semi-conducteurs, le matériel de fabrication et d’essai de semi‑conducteurs, les logiciels et les instruments scientifiques, ainsi que la plupart des parties et accessoires de ces produits.

En juillet 2015, cet accord a fait l’objet d’une extension. 201 nouveaux produits issus des technologies de l'information sont visés. La suppression de leurs droits de douane a été programmée entre 2016 et 2019 par vagues successives au mois de juillet de chaque année.

Lire aussi : Bien débuter à l'export : les solutions de Business France | Sécurisez votre développement à l’international avec l’assurance prospection de Bpifrance

Démantèlement tarifaire: quels sont les produits concernés ?

Selon l’OMC, la deuxième vague de produits, qui seront dédouanés au 1er juillet 2019, concerne  en particulier :

  • les semi-conducteurs de nouvelle génération ;
  • le matériel de fabrication des semi-conducteurs,
  • les lentilles optiques,
  • le matériel de navigation par GPS
  • des matériels médicaux comme les dispositifs d’imagerie par résonnance magnétique et les appareils de diagnostic par balayage ultrasonique.

Lire aussi : Pour votre projet export, pensez au Volontariat international en entreprise (VIE) avec Business France !Assurance crédit-export : pour exporter en toute sérénité

Quels gains pour les entreprises, les négociants et investisseurs ?

Les droits d’importations des produits visés par cet accord sont souvent élevés :  « Aux États-Unis, par exemple, les droits appliqués pour certaines parties d’appareils téléphoniques sont de 8,5 %, alors que les droits visant les caméras vidéo en Chine s’élèvent à 35 %, ceux appliqués par l’UE aux enregistreurs de DVD à 14% et ceux appliqués par la Thaïlande à certaines cartes magnétiques à 30% » souligne l’OMC.

Au-delà des gains financiers issus de  la suppression des droits d’importation pour le secteur, les  entreprises, les investisseurs et les négociants bénéficieront aussi  d’améliorations significatives d’accès aux marchés et de stabilité.

Lire aussi : 40 mesures pour simplifier et faciliter le dédouanement | Import-export : déterminez le code douanier de vos marchandises

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !