Accueil du portailEntreprisesLa Fintech, le numérique au service du secteur financier

La Fintech, le numérique au service du secteur financier

19/01/2018

Banque en ligne, financement participatif, paiement mobile, gestion de l’épargne, conseil financier ou aide à la décision… La Fintech est déjà partout et représente un enjeu important en termes d’innovation, de croissance et d’emploi partout dans le monde. Tour d’horizon chiffré du secteur.

Qu’est-ce que la Fintech ?

La FinTech, contraction de Financial Technology (technologie financière) désigne des petites entreprises (start-up et PME) qui fournissent des services financiers grâce à des solutions innovantes. Les domaines d’application sont variés : paiement mobile, financement participatif (crowdfunding), gestion de l’épargne, assurance et crédit, conseil financier en ligne, aide à la décision grâce aux algorithmes… S’appuyant généralement sur le développement du mobile, les solutions proposées prennent souvent la forme d’applications qui modifient le rapport du grand public avec les institutions financières, et ouvrent de nouveaux horizons en matière financière.

L’impact économique et social de ces technologies est non négligeable. La Fintech propose notamment de nouveaux moyens de financement pour les PME au travers du crowdfunding, et facilite les transferts de fonds partout dans le monde. Elle peut aussi s'appuyer sur la technologie de stockage et de transmission d’informations appelée blockchain ou « chaîne de blocs ».

Qu'est ce que la blockchain ?

Il s'agit d'une technologie qui permet de garder la trace d'un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d'une chaîne de blocs. Il s'agit d'une technologie de registres distribué qui permet aux participants d'un réseau de valider des opérations sans l'intervention de tiers. La blockchain est notamment utilisée pour fiabiliser les monnaies cryptographiques, comme le bitcoin.

Lire aussi : Fab lab, MOOC, blockchain... : connaissez-vous le vocabulaire de l'innovation ?

Alors que les Etats-Unis concentraient jusqu’à récemment la majorité des investissements de la Fintech, l’Europe et l’Asie voient leur marché se développer de manière prononcée ces dernières années.

La Fintech en France

Dans la pratique, la France est le premier grand pays européen pour l’usage d’internet pour les services bancaires (source : Banque de France). Cela amène de nombreuses entreprises étrangères à s’implanter en France. La finance pèse en effet plus de 4 % du PIB français. C’est le 3e secteur d’Île-de-France en termes d’emploi. La France compte près de 750 entreprises de la Fintech (Business France).

Zoom sur l'emploi dans les fintech en France

  • 800 000 emplois directs et 400 000 indirects en France;
  • 100 % des entreprises membres du groupement France Fintech ont recruté en 2016;
  • 89 % des collaborateurs sont en CDI;
  • 31 % sont des femmes.

Sources Business France et France Fintech

La Fintech en chiffres

1362

Le nombre de fintech dans le monde fin 2015, dans 54 pays différents

234

Le nombre de fintech françaises exerçant une activité financière régulée sous différents statuts (ACPR, Banque de France)

49,7 milliards d'euros

L'investissement total dans les fintech entre 2010 et 2015 (source : Accenture)

4,4 milliards d'euros

L'investissement Fintech en Europe entre 2010 et 2015 (source : Accenture)

214 millions d’euros

Le montant des levées de fonds pour les fintech françaises en 2016 pour 26 opérations (source : KPMG – The Pulse of Fintech – 4e trimestre 2016)

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 06/07/2018

    À partir du 1er octobre 2018, la dématérialisation de la commande publique concernera toutes les procédures d'achat à partir de 25 000 € hors taxe. Pour accompagner les entreprises et les associations vers cette échéance, le ministère publie le « Guide très pratique 2018 de la dématérialisation des marchés publics ».

  • ©kritchanut / Stock.Adobe.com

    05/07/2018

    Depuis le 25 mai 2018, les professionnels collectant des données sur leurs clients ou leurs abonnés sont tenus de se conformer au Règlement général de la protection des données (RGPD). Ce règlement européen a pour objectif d’encadrer de traitement des données. Pour les aider, des entreprises peuvent les accompagner. Mais attention aux offres frauduleuses !

  • 20/06/2018

    Vous êtes une entreprise, un particulier ou une collectivité territoriale et vous êtes victime d’un acte de cybermalveillance ? Que faire ? Qui appeler ? Cybermalveillance.gouv.fr vous aide à parer et à vous prémunir du risque cyber.

  • ©nito / Stock.Adobe.com

    29/05/2018

    Le Règlement Européen sur la Protection des Données (RGPD) est entré en application le 25 mai. Qu'est-ce que cela change pour la collecte des données ? Êtes-vous concerné par la nouvelle réglementation ?

  • © Fotolia.com

    11/05/2018

    Régulièrement, des sites Internet sont ciblés par des attaques par déni de service, ou aussi appelés DDoS (de l’anglais Distributed denial of service). En France, des opérateurs ont observé jusqu’à plus d’un millier d’attaques par jour*. Qu'est-ce qu'une attaque par déni de service et comment s'en protéger ?

  • 18/04/2018

    Les professionnels et les particuliers ont accès, gratuitement, à de nombreuses informations sur toutes les entreprises immatriculées en France.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !