Accueil du portailEntreprisesE-commerçants, quelles obligations d'information devez-vous remplir envers le consommateur ?

E-commerçants, quelles obligations d'information devez-vous remplir envers le consommateur ?

31/03/2016

Les Français ont dépensé sur Internet près de 65 milliards d'euros en 2015. En 2016, la barre de 70 milliards d'euros devrait être dépassée. Depuis 2014 la loi Consommation donne un nouveau cadre légal au commerce sur internet. Qu'en est il des informations à délivrer au consommateur avant la vente sur Internet ?

Principe

La loi Consommation permet au consommateur d’être mieux informé sur le bien qu’il achète par Internet. En tant que professionnel de la vente en ligne, vous devez afficher de façon claire les caractéristiques du produit, les modalités de paiement et les éventuelles restrictions de livraison.

Contenu

En tant que commerçant, vous devez présenter de manière lisible et compréhensible un certain nombre d'informations, comme par exemple :

  • Les caractéristiques essentielles du bien ou du service, compte tenu du support de communication utilisé et du bien ou service concerné ;
  • le prix du bien ou du service ;
  • les délais dans lesquels vous vous engagez à livrer le produit ou la prestation ;
  • les informations relatives à l'identité, aux coordonnées postales, téléphoniques, électroniques et aux activités de votre structure ;
  • les conditions, le délai et les modalités d’exercice du droit de rétractation du consommateur ainsi que le formulaire type de rétractation ;
  • Les coûts de communication à distance, les modalités de résiliation, les modes de règlement des litiges et les autres conditions contractuelles.
  • le fait que le consommateur supporte les frais de renvoi du bien en cas de rétractation et le coût de son renvoi lorsque celui-ci, en raison de sa nature, ne peut normalement être renvoyé par la poste ;

 

#LoiConso : e-commerce

 Avec la loi consommation, vous avez plus de garanties en cas d'achat à distance ou par démarchage

Et en cas de défaut d'information sur le droit de rétractation ?

À défaut de cette information, le consommateur dispose de douze mois pour exercer son droit de rétractation, à moins que durant cette période, vous l'informiez de ce droit. Dans ce cas, le délai est alors de quatorze jours.

 

Lire aussi

E-commerçants, ce qu'il vous faut savoir sur les délais de rétractation. 22/03/2016

Loi conso : ce qu'implique l'interdiction  des ventes forcées sur le web. 23/03/2016

 

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 08/11/2018

    La loi garantit aux femmes enceintes le droit aux congés de maternité avant et après l’accouchement. Ces périodes varient en fonction d’un certain nombre de critères et sont modulables sous certaines conditions. Quelles sont-elles ?

  • © Fotolia.com

    07/11/2018

    Le forfait social est une cotisation de l'employeur à destination de la Sécurité Sociale. Sur quoi porte-t-elle ? Comment est-elle évaluée ? Toutes les réponses !

  • ©pressmaster / Stock.Adobe.com

    05/11/2018

    Le site Internet de la Sécurité sociale des indépendants permet aux artisans et commerçants d’estimer le montant de leurs cotisations sociales.

  • ©StarLineArts-gettyimages

    25/10/2018

    Le 30 mars 2019, le Royaume-Uni deviendra un pays tiers. Les conséquences du Brexit sur les entreprises seront importantes, quel que soit le scénario de sortie retenu : sortie avec accord ou sortie sans accord. Le Gouvernement se prépare à tous les scénarios avec la mobilisation de l'ensemble des services, la préparation des mesures, le recrutements d'effectifs, la mise à disposition d'informations sur les sites publics et les réponses aux questions des usagers.

  • 24/10/2018

    Depuis le 1er octobre 2018, la dématérialisation de la commande publique concerne toutes les procédures d'achat à partir de 25 000 € hors taxe. Comment candidater et déposer votre offre en ligne ? Toutes les réponses.

  • 04/10/2018

    Pour les licenciements notifiés après le 24 septembre 2017, le conseil de prud'hommes dispose d’un barème pour déterminer le montant des indemnités dont vous devrez vous acquitter en cas de licenciement abusif d’un salarié. Quels sont ces montants ?

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !