Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Doubler le potentiel de croissance grâce au numérique

La révolution numérique représente un potentiel de gain très important tant pour les entreprises, y compris à l'international, que pour les consommateurs. Afin de gagner cette bataille, le ministère de l'Economie et des Finances entend se baser sur le développement des start-ups, les entreprises les plus innovantes, en leur offrant un financement plus facile et plus adapté.

Quelles transformations numériques ?

Les transformations de l'économie avec le numérique sont multiples :

  • transformations technologiques. La valeur des réseaux dépend de leur nombre d’utilisateurs ;
  • transformations d’usage, dont se sont emparés les Français. La transformation numérique a fait apparaître un nouveau type d’innovation : l’innovation d’usage. Ainsi, la technologie employée par Uber ou Facebook n’est pas une innovation de rupture. En revanche, elles ont modifié en profondeur les manières de se déplacer et de communiquer ;
  • transformations dans la manière même de créer de l’innovation. Elle devient ouverte et transsectorielle – c’est par exemple l’addition du big data, des objets connectés et de la génomique qui révolutionne la médecine ;
  • transformations du modèle productif lui-même. La production doit être plus personnalisée, plus proche des marchés finaux, et nécessite une réorganisation des tâches dans l’entreprise.
     

Aider l'économie française à s'adapter à la révolution numérique

Contrairement aux consommateurs, les entreprises françaises ne tirent pas pleinement parti des opportunités associées au numérique. Mais la France possède d'indéniables atouts pour réussir : des start-ups dynamiques, des investissements massifs pour améliorer les infrastructures, des talents (ingénieurs, mathématiciens de renommée mondiale) pour former des spécialistes des TIC (Technologies de l'information et de la communication).

Améliorer la compétitivité des entreprises

Les entreprises les plus numérisées et intenses en R&D bénéficient de perspectives de croissance plus élevées. Ces leviers existent non seulement pour les grands groupes mais aussi pour les petites et moyennes entreprises françaises qui représentent l’essentiel du tissu économique en France. Leur potentiel de croissance est deux fois plus élévé que celles qui utilisent peu le numérique...

Source : dossier de présentation #noé - 9 novembre 2015

Financer et accompagner les transformations numériques

Dans la nouvelle économie, les besoins en financement évoluent : les circuits classiques du prêt bancaire conviennent mal aux start-ups, qui, orientées entièrement vers l’avenir, disposent rarement de garanties suffisantes. Comment les soutenir ?

  • Développer encore le financement en capital : la France présente une structure de financement qui fait la part belle au financement bancaire intermédié, alors qu’une économie d’innovation avec des investissements à la fois plus lourds, plus rapides, plus immatériels, plus risqués nécessite d’abord et avant tout des financements en fonds propres. C’est pourquoi nous devons améliorer leur capacité à financer les investissements et leur changement d’échelle qui leur permettront d’acquérir une taille internationale.
  • Favoriser l’investissement productif : la France souffre d’un déficit structurel d’investissement productif. Trop d'investissements dans le logement, et pas assez dans les secteurs productifs et dans les logiciels. Ce déficit d’investissement a été aggravé par la crise : les marges des entreprises se sont dégradées entre 2000 et 2013 (de 32,7% de la valeur ajoutée à 29,7%), ce qui les a conduit à couper d’abord dans leurs dépenses de modernisation.
  • Favoriser l’investissement dans l’immatériel : augmenter le financement de l’innovation, y compris par l’Etat dont l’intervention est légitime pour financer les investissements d’avenir, supprimer les barrières, ouvrir les portes aux investissements qui permettront l’émergence de nouveaux services et de nouvelles activités.

 

Numérique : quels secteurs ?
  • Internet fixe et mobile
  • Internet des objets
  • Cloud computing
  • Impression 3D
  • Robotique de pointe
  • Outils d’analyse et de gestion des données
  • Biotechnologies et nanotechnologies
  • Matériaux avancés et leurs applications (stockage de l’énergie, etc.)
  • Intelligence artificielle, etc.
Thématiques :

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Partager la page