Accueil du portailEntreprisesCommande publique numérique : comment répondre à un marché public ?

Commande publique numérique : comment répondre à un marché public ?

Depuis le 1er octobre 2018, la dématérialisation de la commande publique concerne toutes les procédures d'achat à partir de 25 000 € hors taxe. Comment candidater et déposer votre offre en ligne ? Toutes les réponses.

Dématérialisation de la commande publique au 1er octobre 2018

Depuis le 1er octobre 2018, les marchés publics égaux ou supérieurs à 25 000 € HT doivent être passés par voie dématérialisée.

Concrètement cela recouvre :

  • la mise à disposition des documents de consultation
  • la transmission des candidatures et des offres
  • tous les échanges avec les entreprises (questions/réponses)
  • les notifications des décisions

Les marchés de défense ou de sécurité ne font pas partie du périmètre.

Lire aussi : Qu'est-ce qu'un marché public?

Où trouver les avis de marché public ?

Le profil d’acheteurs publics

Pour répondre aux commandes publiques d’un acheteur, vous devez vous rendre sur son profil d’acheteur qu’il met à disposition sur internet afin de vous y créer un compte personnel.

Le profil d’acheteurs est la clé de voûte de la dématérialisation de la commande publique. Propre à chaque acheteur, il permet de trouver les données essentielles marché par marché.

Cet espace permet notamment à l’entreprise de télécharger les documents de consultation qui décrivent la prestation attendue, de transmettre les réponses et d’échanger avec l’acheteur.

La sécurité et l’intégrité des échanges sont garanties par horodatage et la traçabilité des échanges est assurée.

Les administrations centrales de l’État dispose d’un profil d’acheteur unique : PLACE. Ce n’est pas le cas des autres administrations, bien que des profils mutualisés existent.

Les sites Internet des acheteurs publics

En général, les acheteurs publics disposent d’un espace sur leur site internet, dans la rubrique « marchés publics », où ils publient leurs annonces de marchés publics.

Sinon, vous pouvez utiliser un moteur de recherche pour identifier le site hébergeant le profil d'acheteur. Il vous suffit de renseigner le nom de l'administration concernée suivi de « profil d'acheteur ».

Vous pouvez également consulter la liste des profils d’acheteurs sur le site www.data.gouv.fr

Lire aussi : Où trouver les avis de marchés publics ?

Comment déposer votre candidature à un marché public ?

Vous devez déposer votre dossier de candidature au format demandé sur le profil d’acheteur de l’administration concernée avant la date limite.

Il est recommandé d’utiliser le formulaire électronique appelé DUME (document unique de marché européen), même si les autres formes de candidatures restent possibles jusqu’en avril 2019 (formulaires DC1, DC2 notamment transmis en format électronique via le profil d’acheteur).

Disponible depuis avril 2018, le DUME est une déclaration sur l’honneur de la compétence, de la situation financière et de la capacité d’une entreprise à candidater à un marché européen.

Ce formulaire, permet de simplifier vos démarches concernant les pièces justificatives à transmettre et de gagner du temps avec le pré-remplissage automatique des critères de sélection.

Le DUME peut vous être proposé par l’acheteur. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en utiliser un, l’acheteur est alors obligé de l’accepter. Le DUME est accessible soit directement sur le profil de l’acheteur, soit via le service DUME ou l’outil mis en place par la Commission de l’Union européenne.

Après le dépôt de votre offre, vous recevrez un accusé de réception comprenant :

  • l’identification de l’entreprise auteur du dépôt
  • le nom de l’acheteur
  • l’intitulé et l’objet de la consultation concernée
  • la date et l’heure de la réception des documents
  • la liste détaillée des documents transmis

Lire aussi : Marchés publics : pouvez-vous vous porter candidat ?

La signature électronique du marché

Une fois le marché gagné, l’acheteur vous informe que votre offre a été retenue. Celui-ci peut exiger une signature électronique afin d’éviter la rupture de la chaîne de la dématérialisation que constituerait une signature manuscrite.

L'espace internet dédié à la commande publique numérique

Kits de communication, guides pratiques, questions/réponses… Retrouvez l’essentiel des informations pour les entreprises et les acheteurs publics sur l’espace internet dédié à la commande publique numérique.

Voir le site commande-publique-numerique.gouv.fr

Une fois votre prestation réalisée, vous devrez émettre une facture. La facturation électronique est déjà obligatoire pour les grandes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire. Elle le sera au 1er janvier 2019 pour les PME et au 1er janvier 2020 pour les micro-entreprises (moins de 10 salariés, chiffre d’affaires ou bilan inférieur à 2 millions d’euros).

La facturation électronique suit des règles qui lui sont propres, qui ne sont pas celles applicables à la procédure de passation d’un marché.

En savoir plus sur le site Chorus Pro

Lire aussi : Marchés publics : la facturation par voie électronique obligatoire par étapes

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 05/12/2018

    La France comptait plus de 182 000 sites marchands actifs en 2017 avec un volume de chiffre d'affaire s'élevant à 81,7 milliards d'euros. Un vaste marché qui a de quoi attirer les professionnels installés ou ceux qui souhaitent se lancer ! Un site de e-commerce (ou commerce en ligne) permet de toucher une large clientèle, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, avec des frais bien moindres qu’un magasin physique. Mais ouvrir une boutique en ligne demande de la préparation. Quel type de site faut-il privilégier ? Qui peut le créer ? Quelles sont les mentions obligatoires à y faire figurer ? Tour d’horizon des questions à se poser avant de se lancer.

  • © Fotolia

    28/11/2018

    En tant que chef d’entreprise, vous disposez d’un grand nombre de prérogatives. Mais attention ! Votre responsabilité civile ou pénale peut être engagée. Pour quelles raisons ?

  • © Fotolia

    27/11/2018

    Métro, train, vélo... : en tant qu'employeur, vous devez prendre en charge une partie du prix des transports de vos salariés entre leur domicile et leur lieu de travail. Quels types de frais sont concernés ? Quel est le montant de votre participation ? Le point sur vos impératifs.

  • © StockRocket / Stock.Adobe.com

    20/11/2018

    Vous souhaitez tenter l'aventure de la création ou de la reprise d'entreprise tout en conservant votre emploi ? Le congé création ou reprise est peut être la solution ! Toutes les explications.

  • ©StarLineArts-gettyimages

    19/11/2018

    Le 30 mars 2019, le Royaume-Uni deviendra un pays tiers. Les conséquences du Brexit sur les entreprises seront importantes, quel que soit le scénario de sortie retenu : sortie avec accord ou sortie sans accord. Le Gouvernement se prépare à tous les scénarios avec la mobilisation de l'ensemble des services, la préparation des mesures, le recrutements d'effectifs, la mise à disposition d'informations sur les sites publics et les réponses aux questions des usagers.

  • 08/11/2018

    La loi garantit aux femmes enceintes le droit aux congés de maternité avant et après l’accouchement. Ces périodes varient en fonction d’un certain nombre de critères et sont modulables sous certaines conditions. Quelles sont-elles ?

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !