Accueil du portailEntreprisesTout savoir sur le crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique

Tout savoir sur le crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique

par Bercy Infos,

le 29/06/2018 –

Le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique est une aide dédiée aux dépenses de certification en agriculture biologique. Ce crédit d’impôt a été prolongé jusqu'en 2020 par la loi de finances 2018. Êtes-vous éligible à cette aide ? Quel est son montant ?

©Creative Commons CC0

Une aide pour les exploitations agricoles en production biologique

Le crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique est une aide publique à destination des entreprises agricoles qui fait appel à des modes de production dits « biologiques ». Les activités entrant dans le champ de ce crédit d’impôt sont décrites dans l’article 63 du Code général des impôts. Pour en bénéficier, les entreprises agricoles doivent avoir un minimum de 40% de leur recette qui relève de la production biologique. Le crédit d’impôt s’applique à l’impôt sur les bénéfices, peu importe le régime d’exploitation.

Un dispositif modifié en 2018 et prolongé jusqu'en 2020

Le crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique a été étendu jusqu’en 2020 par la loi de finances pour l’année 2018. Par ailleurs, un amendement a été voté réévaluant le montant de ce crédit. Il est fixé pour les années 2018 à 2020 à 3 500€ par an.

Cumul avec l'aide à la conversion ou au maintien de l'agriculture biologique

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt si vous êtes déjà éligible à une aide à la conversion ou au maintien de l’agriculture biologique. Dans ce cas, la somme des deux aides ne pourra pas excéder 4000 €.

Le cas des groupements agricoles d'exploitation en commun (GAEC)

Vous êtes également éligible au crédit d’impôt si vous faite partie d’un groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC). Si votre groupement répond aux critères pour bénéficier du crédit d’impôt, le calcul sera effectué en fonction du nombre d’associés dans la limite des plafonds suivants :

  • Si vous bénéficiez uniquement du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique, le plafond sera fixé 14 000 €
  • Si vous bénéficiez du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique et d’une aide à la conversion ou au maintien de l’agriculture biologique, le plafond sera fixé à 16 000 €

Lire aussi : Financements des entreprises : aides et crédits d'impôt

Déclaration et versement du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique

Si vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu (IR), le crédit d’impôt est imputé à l’impôt de l’année en cours de l’année pendant laquelle l’entreprise a respecté les conditions d’attribution de cette aide.

Si vous êtes soumis à l’impôt sur les sociétés (IS), lorsque l’exercice de l’entreprise coïncide avec l’année civile, le crédit d’impôt est imputé sur l’impôt dû par l’entreprise au cours de l’exercice au cours duquel elle a respecté les conditions prévues par le crédit d’impôt. Si la clôture intervient en cours d’année, le crédit sera imputé l’année suivante.

Quelle que soit votre situation, si le crédit d’impôt imputé dépasse le montant de l’impôt dû au titre de l’exercice, l’excédent vous sera restitué.

Pour bénéficier du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique, vous devez déposer une déclaration spécifique, disponible en ligne sur le site impots.gouv.fr. Les modalités déclaratives sont définies dans le Code général des impôts.

Lire aussi : Quel régime d'imposition pour les bénéfices agricoles ?

Partagez cet article !

Thématiques :

Financements

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 11/03/2019

    Bâtir + est une aide financière qui s’adresse aux petites entreprises du BTP. Elle permet de subventionner l’achat de matériel visant à diminuer les risques et améliorer les conditions de travail sur les chantiers. Tout savoir sur cette aide.

  • @pixabay

    06/03/2019

    En lançant votre micro-entreprise (ex auto-entreprise), vous vous posez sûrement de nombreuses questions sur vos financements. Le point sur les principales aides accessibles aux micro-entrepreneurs.

  • 26/02/2019

    Le CICE est un crédit d’impôt pour les entreprises employant des salariés. Il a été transformé en un allégement des charges sociales depuis le 1er janvier 2019. Cependant, les entreprises disposant d’une créance d’impôt au titre du CICE pourront l’utiliser pour le paiement de l’impôt de 2019 à 2021.

  • 26/02/2019

    Vous souhaitez créer une entreprise, embaucher, faire des dépenses pour innover ? Vous pouvez peut-être bénéficier d'allégements fiscaux ou d'une aide publique. Retrouvez l'essentiel des aides et crédits d'impôt.

  • © Fotolia.com

    20/02/2019

    Allégements ou exonérations de cotisations, aides forfaitaires de la région ou de Pôle emploi... Il existe de nombreuses aides et mesures à l'embauche pour vous permettre d'alléger le coût de votre recrutement. Panorama des principaux dispositifs auxquels vous pouvez (peut-être) prétendre.

  • ©Fotolia.com

    20/02/2019

    Halte-garderie, crèche, nourrice... : les entreprises soutenant financièrement la garde des enfants de leurs salariés peuvent bénéficier sous certaines conditions d'un crédit d'impôt : le crédit d'impôt famille (CIF). Explications.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !