Accueil du portailEntreprises › Compte bancaire professionnel : est-ce une obligation ?

Compte bancaire professionnel : est-ce une obligation ?

11/07/2017

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel peut être obligatoire ou facultative selon le type d’entreprise. Revue de détail.

©fotolia

Un compte professionnel, à quoi ça sert ?

Le but d’un compte bancaire professionnel, c’est de dissocier le patrimoine de votre entreprise de votre patrimoine personnel. Si son ouverture n’est pas obligatoire pour tous, elle est toujours vivement recommandée.

En effet, le compte bancaire professionnel vous permet de :

  • différencier vos opérations privées et professionnelles et simplifier la gestion de votre trésorerie ;
  • faciliter les éventuelles opérations de contrôle fiscal.

Compte professionnel, une obligation pour les sociétés ?

Toutes les sociétés à capital social (EURL, SA, SAS, SARL…) doivent ouvrir un compte courant professionnel au moment de leur création pour déposer leur capital social. En effet, sans ouverture de compte professionnel, pas de certificat de dépôt de fonds, délivré par la banque… donc pas d’immatriculation possible !

Cependant, s’il est obligatoire d’ouvrir un compte bancaire pour pouvoir créer sa société, il n’est pas obligatoire de le conserver.

Fermer le compte pro une fois la société immatriculée : une mauvaise idée !

En cas de gestion d’une entreprise sans compte bancaire professionnel, les dépôts professionnels sur le compte bancaire personnel seront mêlés aux autres rentrées d'argent. Ces dépôts professionnels risquent alors d’être requalifiés par l’administration fiscale comme des salaires. Le contrôle fiscal peut se révéler problématique...

 Lire aussi : Nouveau dispositif de mobilité bancaire : en quoi les entreprises et les associations sont concernées ?

Compte professionnel : facultatif pour les entreprises individuelles

Les fondateurs d’entreprise individuelle (micro-entreprise ou EIRL) n’ont pas l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel puisque leur entreprise n’a pas de capital social. Ils ont donc la possibilité de n’avoir qu’un compte bancaire de particulier.

Il est cependant fortement conseillé d’ouvrir un compte professionnel, même si celui-ci n’est pas obligatoire. En effet, les dépenses personnelles et professionnelles risquent d’être mêlées. En effet, cela peut rendre difficile la gestion de la trésorerie. Et apporter de la confusion en cas de contrôle fiscal.

Lire aussi : Quel régime fiscal choisir pour votre entreprise ? | Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?

Le compte bancaire professionnel : un droit pour tous

Une banque peut refuser l’ouverture d’un compte bancaire professionnel. Elle n’a pas obligation à motiver son refus. Il est alors possible de se tourner vers la Banque de France pour demander à bénéficier de la procédure du droit au compte. La Banque de France désigne alors d’office un établissement bancaire qui a alors l’obligation d’ouvrir le compte bancaire professionnel.

Plus d’information sur la procédure du droit au compte.

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Phovoir

    04/07/2017

    Le régime des micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) permet de bénéficier de formalités de création allégées et d'un mode de calcul et de paiement simplifié de l'impôt sur le revenu et des cotisations sociales. Quelles conditions devez-vous respecter pour bénéficier de ce régime ?

  • 27/06/2017

    Périodes très attendues par les consommateurs, les soldes génèrent deux fois par an des périodes de forte activité pour les commerçants. Mais connaissez-vous bien les principes à respecter pendant les soldes ? Dates, produits à mettre en vente, étiquetage... : tour d'horizon de la réglementation en 7 commandements.

  • ©Phovoir.fr

    23/06/2017

    « La maison n’accepte pas les chèques »… Vous connaissez cette annonce. Mais est-ce légal ? Cartes bancaires, chèques, espèces...Quels sont les moyens de paiement que vous devez accepter ?

  • ©Fotolia.com

    16/06/2017

    Contrats, factures, livre comptable, statuts... Savez-vous combien de temps vous devez conserver vos documents ? Toutes les réponses ici.

  • © Fotolia

    14/06/2017

    La durée moyenne des retards de paiement entre les entreprises était de 13,6 jours en 2016. Régime légal, impact sur les entreprises, sanctions, nouveautés… Tout ce qu’il vous faut savoir sur les délais de paiement.

  • ©BENELUXPIX/MAXPPP

    07/06/2017

    Un professionnel qui a reçu un chèque sans provision peut exercer des recours. Ce recours peut s'exercer de manière amiable avec l'auteur du chèque ou, en cas d'échec, de manière forcée en faisant appel à un huissier de justice. Retour sur ces deux recours.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Vous êtes une entreprise

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !