Accueil du portailEntreprises › Bulletin de paie : bientôt électronique dans le public comme dans le privé !

Bulletin de paie : bientôt électronique dans le public comme dans le privé !

21/09/2016

Entreprises, secteur public, alors que la fiche de paie version papier était la norme, à partir du 1er janvier 2017 dans le privé et depuis le 6 août 2016 dans le public, le bulletin de paie dématérialisé va devenir progressivement la norme.

Aujourd’hui : le bulletin de paie version papier proposé par défaut

Depuis la loi de simplification du droit de mai 2009, vous avez la possibilité de remettre le bulletin de paie au salarié sous forme électronique. Pour ce faire, deux conditions doivent être réunies :

  • vous devez obtenir l’accord du salarié ;
  • vous devrez garantir l’intégrité des données.
     

Demain : le bulletin de paie dématérialisé sera la règle

Secteur privé : à partir du 1er janvier 2017

L’article 54 de la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels dite « loi travail », dispose qu’à compter du 1er janvier 2017, la dématérialisation deviendra la norme :  « Sauf opposition du salarié, l'employeur peut procéder à la remise du bulletin de paie sous forme électronique, dans des conditions de nature à garantir l'intégrité, la disponibilité pendant une durée fixée par décret et la confidentialité des données ainsi que leur accessibilité ».

Cet article inverse ainsi la règle d’option et fait du bulletin de paie électronique la solution de droit commun.

Toutefois, afin de respecter la préférence des salariés, en cas de désaccord de leur part, vous ne pourrez vous opposer à leur remettre ce dernier au format papier.

Lire aussi : Tout savoir sur le nouveau bulletin de paie, plus simple et plus compréhensible

Secteur public : une dématérialisation progressive depuis le 6 août 2016

Le décret du 3 août 2016 relatif à la mise à disposition et à la conservation sur support électronique des bulletins de paye et de solde des agents civils de l'Etat, des magistrats et des militaires prévoit la dématérialisation progressive des bulletins de paie depuis le 6 août 2016.

Les ministères ont jusqu’au 1er janvier 2020 pour préciser la date et les modalités d’entrée en vigueur de cette réforme.

Ces documents, ainsi que les bulletins de pension, devront être mis à la disposition des agents sur un espace numérique sécurisé, avec une conservation des documents par la direction générale des Finances publiques (DGFiP), pendant toute la carrière de l'agent et jusqu'à cinq années après le départ en retraite.

Les agents étant dans l’incapacité de se connecter à un espace numérique sécurisé sur leur lieu de travail pourront demander à obtenir une version papier.

Lire aussi : Secteur public : la facture électronique obligatoire dès 2017

Pourquoi cette réforme ?

En plus de la réduction des impressions papier, la dématérialisation des bulletins de paie apporte de nombreux avantages, comme l’accélération des flux, la diminution des coûts de traitement, la diminution des frais d’envoi et la suppression d’une partie des surfaces de stockage.

Et en Europe ?

Selon le rapport public « Pour une clarification du bulletin de paie » remis par Jean-Christophe Sciberras le 27 juillet 2015, d’après une étude Solvay et de l’Association nationale des DRH (ANDRH) sur les facteurs de réussite et de freins de la dématérialisation :

« Le taux de dématérialisation atteint en France 15 % contre 95 % en Allemagne, 73% en Grande-Bretagne, 57% en Italie et 54 % en Belgique ».  

Lire aussi Estimer le coût d’une embauche d’un salarié 

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 21/12/2017

    Les règles d’affiliation à la retraite complémentaire Agirc et Arrco évoluent. À compter du 1er janvier 2018, toute entreprise nouvellement créée sera exemptée de l’obligation de s’affilier à une caisse de retraite complémentaire. Ce n’est qu’à l’embauche de son premier salarié qu’elle devra effectuer la démarche d’adhésion.

  • © Fotolia

    11/12/2017

    La facturation électronique pour les entreprises illustre la transformation numérique de la relation entre les entreprises et l’administration. La plateforme publique Chorus Pro a déjà traité 10 millions de factures électroniques depuis le 1er janvier 2017.

  • 07/12/2017

    Intitulés peu clairs, incompréhension des calculs, informations trop nombreuses… La fiche de paie est difficile à comprendre pour les salariés. Le 1er janvier 2018, tous les employeurs devront mettre en place un nouveau modèle de bulletin de paie. Cette obligation concerne déjà les entreprises de plus de 300 salariés depuis le 1er janvier 2017. Quels sont les changements ? Quelles mentions doivent y figurer ? Explications.

  • ©Fotolia.com

    16/11/2017

    Faire faire aux machines ce dont l'homme est capable. C'est la promesse de l'intelligence artificielle dans tous les secteurs d'activité : robotique, voiture autonome ou médecine personnalisée pour ne citer que les plus connus. Mais c'est aussi une formidable opportunité pour innover et accroître la rentabilité des entreprises.

  • © MEF

    10/11/2017

    Quels sont les avantages de la mention « made in France » pour les fabricants et les entreprises ? Les explications de Philippe Maslies-Latapie, expert à la direction générale des Douanes et des Droits indirects (DGDDI).

  • ©ANSSI

    20/10/2017

    Pour comprendre les enjeux de la sécurité numérique et se former à la protection des données, l’agence nationale de de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a lancé un MOOC en ligne gratuit pour les chefs d'entreprises, salariés et citoyens.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !