Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Travail illégal dans le Puy-de-Dôme : une trentaine d’établissements de restauration contrôlés ce jeudi

Le 19 septembre 2019 - CODAF du Puy-de-Dôme

Les services de l'Etat ont mené plusieurs opérations de contrôles de restaurants, brasseries ce jeudi en fin de matinée dans l'agglomération de Clermont-Ferrand. Sur 34 établissements, un seul présentait une infraction pour travail dissimulé.

Ce sont des opérations qui sont menées régulièrement par les services de l'Etat (URSSAF, DIRECCTE). Des contrôles inopinés d'établissements susceptibles de dissimuler du travail irrégulier. Aucun secteur n'est épargné mais les plus touchés restent la restauration, le bâtiment ou encore l'agriculture.

Ce jeudi, en fin de matinée, une dizaine d'"inspecteurs" ont donc contrôlé 34 établissements de restauration dans l'agglomération de Clermont et notamment du côté du Brezet. Au final sur les 34, 15 ont présenté des irrégularités sur les temps de travail et seulement un en infraction pour travail dissimulé. 

34 contrôles, un établissement épinglé pour travail dissimulé

L'établissement concerné fera l'objet d'investigations complémentaires.

Ces opérations sont menées régulièrement tout au long de l'année par l’inspection du travail et l’Urssaf, dans le cadre du  CODAF (comité opérationnel départemental anti-fraude) du Puy-de-Dôme.

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration fait l’objet au plan national et local d’un ciblage particulier sur le plan de la lutte contre le travail illégal. Entre juin et ce mois-ci, cinq opérations conjointes de contrôle ont eu lieu les midis et en soirée, 3 sur Clermont-Ferrand et sa périphérie et 2 sur les zones touristiques du Puy-de-Dôme. 27 équipes (en général, un binôme constitué d’un Inspecteur de l’URSSAF et de l’inspection du travail) se sont réparties les secteurs à ces différentes occasions. 108 établissements ont été contrôlés sur Clermont-Ferrand et proche périphérie. 54 établissements ont été contrôlés en zones touristiques. 73 étaient en infraction dont une majorité concernant le suivi du temps de travail et d’autres concernant l’absence de déclaration préalable à l’embauche auprès de l’URSSAF.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/travail-illegal-dans-le-puy-de-dome-une-trentaine-d-etablissement-de-restauration-controles-1568902076

Partager la page