Accueil du portailDGCCRFAccueil › Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Actualités

Arômes : suppression d’une substance à risques 17/07/2017

La liste des arômes et de certains ingrédients alimentaires possédant des propriétés aromatisantes est fixée par la Commission européenne. Un avis scientifique de l’EFSA vient de qualifier l’une de ces substances de risque potentiel pour la santé humaine.

Condamnation d’Expedia pour entrave à la liberté commerciale 29/06/2017

La société Expedia vient d’être condamnée, par la Cour d’appel de Paris, à 1 million d’euros pour déséquilibre significatif des relations commerciales.

Vacances réussies : votre guide de l’été ! 26/06/2017

Partez en vacances, informés, avisés et sereins grâce aux conseils de la DGCCRF !

Siphons culinaires : les conseils de prudence de la DGCCRF 23/06/2017

La DGCCRF recommande aux utilisateurs de siphons à crème de vérifier que leurs ustensiles ne  sont pas concernés par un avis de rappel et de respecter les consignes d’usage.

1 sur 4

Accès direct

Rester connecté avec la DGCCRF

Twitter
Twitter

Facebook
Facebook

RSS
RSS

Dailymotion
Dailymotion

Youtube
Youtube

Nous contacter

Saisir nos services par voie électronique

Infos Arnaques

Infos Arnaques

Consulter Concurrence et consommation

S'abonner

Le dernier numéro

Assister aux Ateliers de la DGCCRF

S'inscrire

Le savez-vous ?

Que recouvre la dénomination « ferme-auberge » ?

Elle suppose l'existence, sur place, d'une exploitation agricole vivante, en activité principale. C'est l'activité “auberge” qui doit être secondaire, et non l'inverse. Les plats principaux doivent être composés majoritairement de produits de la ferme, ayant la qualité fermière, typiques de la région concernée (pas de saumon norvégien en Ardèche, ni de spécialités mexicaines dans l'Ain). Les approvisionnements extérieurs (pour dépannage et complément) sont possibles s'ils sont limités, s'ils correspondent à la typicité revendiquée et s'ils présentent une qualité fermière vérifiable. Ils doivent être portés à la connaissance du consommateur.