Accueil du portailDGCCRFAccueil › Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Actualités

Siphons culinaires : les conseils de prudence de la DGCCRF 23/06/2017

La DGCCRF recommande aux utilisateurs de siphons à crème de vérifier que leurs ustensiles ne  sont pas concernés par un avis de rappel et de respecter les consignes d’usage.

Baromètre des réclamations 2016 : près de 70 000 plaintes enregistrées 12/06/2017

Pour mieux répondre aux attentes des consommateurs et identifier les secteurs de la consommation les plus sensibles, la DGCCRF recense et analyse chaque année les plaintes de ses publics. En 2016, près de 70 000 réclamations ont été enregistrées, en hausse de 2,7 % par rapport à 2015.

Professionnels, agents publics, attention à l’arnaque au président ! 09/06/2017

Les escroqueries aux faux ordres de virement se multiplient, faisant de nombreuses victimes parmi les entreprises. Les services de l’État, les collectivités locales et les établissements publics de santé sont également concernés.

C’est bientôt les soldes ! 06/06/2017

Promotions, bonnes affaires, prix cassés… les soldes sont de retour ! Cette année, elles débutent le 28 juin au matin pour s’achever le 8 août dans la soirée. Attention, certains départements font exception à cette règle.

1 sur 4

Accès direct

Rester connecté avec la DGCCRF

Twitter
Twitter

Facebook
Facebook

RSS
RSS

Dailymotion
Dailymotion

Youtube
Youtube

Nous contacter

Saisir nos services par voie électronique

Infos Arnaques

Infos Arnaques

Consulter Concurrence et consommation

S'abonner

Le dernier numéro

Assister aux Ateliers de la DGCCRF

S'inscrire

Le savez-vous ?

Que recouvre la dénomination « ferme-auberge » ?

Elle suppose l'existence, sur place, d'une exploitation agricole vivante, en activité principale. C'est l'activité “auberge” qui doit être secondaire, et non l'inverse. Les plats principaux doivent être composés majoritairement de produits de la ferme, ayant la qualité fermière, typiques de la région concernée (pas de saumon norvégien en Ardèche, ni de spécialités mexicaines dans l'Ain). Les approvisionnements extérieurs (pour dépannage et complément) sont possibles s'ils sont limités, s'ils correspondent à la typicité revendiquée et s'ils présentent une qualité fermière vérifiable. Ils doivent être portés à la connaissance du consommateur.