Imprimer la page

Une enquête de la DGCCRF conduit au paiement d’une amende transactionnelle de 30 000 euros par la société BISTROBIS pour publication de faux avis

Le Service National des Enquêtes de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a mené des investigations qui ont permis d'établir qu'entre avril 2017 et novembre 2018, la société BISTROBIS, en charge de la promotion des restaurants du groupe DORR, a acheté et mis en ligne des faux avis positifs de consommateurs (notamment sur les plateformes d’avis GOOGLE et TRIPADVISOR).

©AdobeStock

La société a également procédé à la mise en ligne de fausses notes « 5 étoiles »,  faux « fans », faux « followers » et faux « likes » sur les comptes FACEBOOK, TWITTER et INSTAGRAM de ces établissements. Ces pratiques avaient pour objectif d'améliorer fictivement la réputation en ligne des établissements parisiens suivants  : le Bar à Huîtres Montparnasse, le Bar à Huîtres Saint-Germain, le Grand Bistro Breteuil, le Grand Bistro Muette, le Grand Bistro Maillot Saint-Ferdinand, l’Auberge du Moulin Vert, le Bistro des deux Théâtres, the Little Italy, the Brooklyn Pizzeria et Manhattan Terrazza.

Ces faits constituent un délit de pratique commerciale trompeuse à l’encontre des consommateurs, qui sont trompés sur la notoriété réelle de ces établissements.

Une transaction pénale de 30 000 € a été proposée à la société BISTROBIS, qui l'a acceptée.

Partager la page