Accueil du portailDGCCRFSécurité Produits industriels et services › Siphons culinaires : la DGCCRF appelle les consommateurs à la vigilance
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Siphons culinaires : la DGCCRF appelle les consommateurs à la vigilance - 01/08/2017

La DGCCRF renouvelle ses conseils de prudence quant à l’utilisation des siphons culinaires.

 

© Fotolia.fr

La forte suspicion d’un lien entre l’utilisation d’un siphon culinaire et le décès d’une consommatrice, survenu au mois de juin dernier, avait conduit la DGCCRF à inviter les consommateurs à s’assurer que les produits qu’ils détiennent n’ont pas fait l’objet d’un rappel ou d’un retrait du marché et, d’autre part, à recommander aux professionnels de veiller à ne pas commercialiser de produits dangereux.

Dans la mesure où la vente de siphons culinaires potentiellement dangereux est susceptible de se poursuivre, notamment sur des sites de mise en relation et de place de marché ouverts aux particuliers, la DGCCRF appelle, à nouveau, les consommateurs à faire preuve de vigilance lors de l’achat d’un tel produit.

Elle invite notamment les acheteurs potentiels à vérifier que le produit ne figure pas dans les produits référencés en annexe du communiqué de presse du 31 juillet 2017.

La DGCCRF demande également aux opérateurs de sites de mise en relation ou de place de marché d’informer largement les acheteurs comme les vendeurs qui utilisent leurs services sur les risques de certains de ces objets.

Elle appelle au retrait des annonces qui ne présenteraient pas les informations suffisantes pour l’identification du produit. En cas d’information insuffisante, la DGCCRF recommande de ne pas acheter, ni d’utiliser, un appareil dont la tête serait en matière plastique, même en l’absence de dysfonctionnement lors des utilisations précédentes.

La DGCCRF rappelle, en outre, que l’utilisation de ces produits doit respecter les prescriptions du fabricant figurant sur le mode d’emploi.

Elle invite, enfin, les consommateurs à ne pas acheter, ni utiliser, des produits dont ils n’auraient pas la certitude du parfait état ou qui présenteraient des signes de vieillissement.

Partagez cet article !