Accueil du portailDGCCRFPublicationsVie pratique Fiches pratiques › Produits anti-moustiques : choisir un produit sûr et efficace
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Produits anti-moustiques : choisir un produit sûr et efficace

19/07/2018

Lotions, sprays, huiles essentielles, bracelets, etc., bien que présentés sous des formes très différentes, les produits anti-moustiques sont d’abord et avant tout des produits biocides, soumis, comme tels, à une réglementation précise. En quoi consiste cette réglementation ? Et comment choisir un produit sûr et efficace ?

Crédit photo : ©Pixabay

Produits anti-moustiques : choisir un produit sûr et efficace - PDF, 161Ko

Qu’est-ce qu’un biocide ?

Les produits biocides sont des produits chimiques ou des articles traités avec des produits chimiques, destinés à lutter contre des organismes nuisibles à l’homme. Ils contiennent ou génèrent une ou plusieurs substances actives responsables de leur action.

Les produits répulsifs de moustiques les bracelets anti-moustiques doivent donc respecter les exigences de la règlementation applicable à ces produits.

Quelle sont les règles applicables ?

Le  règlement de l’UE n°528 /2012 prévoit que, pour pouvoir être commercialisés et utilisés, les produits biocides doivent être autorisés.

Pour cela, ils doivent remplir deux conditions cumulatives :

  • contenir des substances actives approuvées pour l’usage revendiqué : une évaluation est réalisée au niveau européen pour apprécier les risques pour l’homme, les animaux et l’environnement mais également pour examiner son action contre le ou les organismes nuisibles. A la suite de cette évaluation, la substance est approuvée ou non ;

 

  • ne pas présenter de risques pour la santé humaine, animale ou pour l’environnement et être efficace : une évaluation est réalisée au niveau national pour estimer les risques que le produit peut présenter en termes de santé humaine, animale et pour l’environnement mais également pour examiner son efficacité. A la suite de cette évaluation, le produit est autorisé ou non.

 

Les produits biocides qui bénéficient d’une autorisation sont considérés comme sûrs et efficaces.

À noter

À ce jour, toutes les substances actives n’ont pas encore été évaluées : c’est le cas pour la plupart des substances actives présentes dans les produits anti-moustiques.

Produits à base d’huiles essentielles : quelles sont les substances autorisées ?

Certains produits anti-moustiques, comme les bracelets anti-moustiques, contiennent des huiles essentielles (de lavande ou de citronnelle, par exemple). Au même titre que les autres substances actives, celles-ci doivent avoir été évaluées et autorisées pour que produit puisse revendiquer des propriétés répulsives.

Pour pouvoir être commercialisé, un produit anti-moustique doit présenter des substances actives qui sont listées sur le site de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

Comment bien choisir son produit ?

Prêtez la plus grande attention aux mentions d’étiquetage : l’étiquette d’un produit biocide doit vous informer sur :

  • l'identité de toute substance active biocide contenue dans le produit et sa concentration en unités métriques ;
  • les instructions d'emploi ;
  • le numéro ou la désignation du lot de la préparation et de la date de péremption dans des conditions normales de conservation ;
  • le délai nécessaire pour l'apparition de l'effet biocide et sa durée d'action.

À noter

Sont interdites, sur l’étiquette et dans les publicités, pour les produits anti-moustiques, les mentions telles que « produit biocide à faible risque », « non toxique », « ne nuit pas à la santé», « naturel », « respectueux de l’environnement », « respectueux des animaux » ou toute autre indication similaire.

Les produits biocides sont également soumis aux dispositions de la règlementation relative aux substances et mélanges dangereux. Ils doivent donc être classés, étiquetés et emballés conformément à ce règlement.

Un produit anti-moustique pourra donc présenter des mentions d’avertissement, de danger et des pictogrammes suivant sa composition. Lors de l'achat, tenez compte de ces mentions et vérifiez la nature des substances actives figurant sur l’étiquette.

N’hésitez pas à consulter les Recommandations d'utilisation des répulsifs et biocides contre les moustiques sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Substances actives listées sur le site de l’ECHA (autorisées)

Exemples de substances actives non listées sur le site de l’ECHA (non autorisées)

Huile essentielle de menthe

Huile essentielle de lavande

Citronellal

Extrait de margousier

Géraniol

Lavandin oil (extrait de Lavandula hybrida)

Citriodiol

Extrait de Chrysanthenum cinerariaefolium

Huile essentielle de citronnelle

Linalol

Huile essentielle de l’arbre à thé australien

Huile essentielle de neem

Huile essentielle de géranium

Huile essentielle d’Eucalyptus citronné

Huile essentielle de Lemongrass

Huile essentielle d’Ylang-ylang

Huile essentielle de menthe poivrée

Seuls les produits contenant les huiles essentielles de la colonne de gauche et les présentant comme substances actives peuvent revendiquer des propriétés répulsives.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer aux textes officiels.

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous de la préfecture de votre département, plus précisément de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) .

Textes  de référence

 

Liens utiles

 

 

Partagez cet article !