Accueil du portailDGCCRFSécurité Prévention des accidents de la vie courante › Meubles instables : attention danger !
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Meubles instables : attention danger ! - 07/11/2017

La DGCCRF s’associe à une campagne internationale relative au risque de basculement des meubles et  rappelle aux consommateurs, en particulier aux parents de jeunes enfants, les précautions indispensables à prendre pour prévenir la survenue d’accidents domestiques.

© OCDE

Les enfants peuvent être tentés d’escalader les meubles en utilisant les tiroirs comme des escaliers ou les étagères, soit par jeu, soit pour atteindre des objets posés dessus. Si ces meubles sont mal fixés au mur, les enfants peuvent les faire basculer et ils risquent de rester coincés sous le meuble sans pouvoir se dégager ou bien d’être heurtés par le meuble ou par les objets posés dessus.

Les blessures constatées en France sont heureusement bénignes dans la grande majorité des cas, même si 6 % des personnes concernées admises aux urgences ont nécessité une hospitalisation. Des cas de décès ont néanmoins été signalés dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis (3 décès depuis 2014) et en Australie (14 décès entre 2000 et 2015).

Cette accidentologie a conduit la DGCCRF à s’associer à la campagne d’information organisée, du 6 au 10 novembre 2017, par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). Elle rappelle que la vigilance des adultes demeure le principal moyen de minimiser les risques, d’autant que le respect de certaines consignes peut suffire à éviter les accidents :

  • les meubles destinés à être fixés au mur, avec fourniture ou non d’un kit de fixation, doivent l’être en respectant les consignes du fabricant et en tenant compte des caractéristiques du mur. Aussi, lisez et appliquez impérativement ces consignes et vérifiez régulièrement la solidité de l’ancrage ;
  • respectez les limites de charges préconisées par le fabricant si elles existent ; respectez également les limites de charge prévues pour la fixation ;
  • n’installez pas d’objets lourds, tel qu’un téléviseur (en particulier un ancien téléviseur à tube cathodique) sur des commodes qui ne sont pas conçues pour cela ; placez ces objets sur des meubles dédiés spécifiquement à cet usage ;
  • positionnez les charges les plus lourdes dans les tiroirs, étagères ou éléments les plus bas du meuble ;
  • installez des dispositifs de verrouillage des tiroirs ou des portes pour éviter que de jeunes enfants ne puissent les ouvrir ;
  • ne laissez jamais un enfant en bas âge sans surveillance et enseignez aux enfants à ne pas grimper sur les meubles ;
  • ne placez aucun article susceptible d’attirer les enfants, comme des jouets ou une télécommande en évidence sur les meubles ou les étagères sur lesquels ils pourraient être tentés de grimper.
  • Appliquez également ces conseils sur votre lieu de vacances.

Meubles instables : attention danger !

[Cliquer pour l'agrandir]

Liens utiles

Une campagne organisée par le groupe de travail sur la sécurité des produits non-alimentaires de l’OCDE

Cette campagne s’inscrit dans le cadre des activités du groupe de travail dédié à la sécurité des produits non-alimentaires au sein de l’OCDE. Rattaché au Comité OCDE pour la politique des consommateurs (CPC), ce groupe de travail est actuellement présidé par Nathalie HOMOBONO, Directrice générale de la DGCCRF, qui place la sécurité des produits en tête de ses priorités.

Sans équivalent au niveau mondial, cette instance englobe des pays issus de tous les continents, membres ou non-membres de l’OCDE, souhaitant collaborer sur des projets ayant un impact direct sur l’amélioration de la sécurité des consommateurs. Parmi ses réalisations emblématiques : la mise en ligne d’un portail Internet regroupant les rappels de produit du monde entier  et des campagnes de communication grand public sur les risques de certains produits (piles-boutons en 2014, capsules de lessive en 2015, cordons de stores et de rideaux en 2016).

Partagez cet article !