Dropshipping : Futurs vendeurs : gare aux mirages !

Vous voulez vous lancer dans le e-commerce ? Vous préférez acheter les produits au fur et à mesure et les faire expédier directement à vos clients par vos fournisseurs ? C’est du dropshipping !Attention, vous restez soumis à la réglementation et devrez respecter un certain nombre d’obligations. Renseignez-vous avant de vous lancer !

©AdobeStock

  • l’identité et les coordonnées du vendeur ;
  • l’information sur la date de livraison du bien ou d’exécution du service ;
  • les caractéristiques des produits ou services proposés ;
  • le prix en euros toutes taxes comprises ;
  • l’information sur les garanties légales et contractuelles ;
  • les conditions, les délais et les modalités d’exercice du droit de rétractation.

Pour plus d’informations, reportez-vous à l’arnaque « Vente sur internet : achetez serein »

Vous devrez être loyal quant aux informations mises en ligne sur votre ou vos sites de vente.

Vous ne devez pas diffuser d’informations inexactes, incomplètes, trompeuses ou de nature à induire en erreur pour inciter à l’achat, notamment sur :

  • les promotions offertes (pourcentage de réduction et durée) ;
  • l’origine du produit ;
  • le nombre de visites et commandes en cours ou passées ;
  • les avis des clients ;
  • l’existence d’une marque déposée;
  • les délais de livraison (le vendeur professionnel doit livrer le bien ou fournir le service à la date ou dans le délai indiqué au consommateur). Il s’agit d’un point critique de ce mode de vente dans la mesure où le dropshipper maîtrise mal ces délais, le produit étant livré directement par son fournisseur au client final !

MESSAGE DE PRÉVENTION

à destination des futurs vendeurs en dropshipping

  1. Soyez vigilants face aux promesses alléchantes de gains financiers et volumes de ventes annoncés par certains formateurs en dropshipping ; les gains affichés résultent souvent de la vente des formations et non des produits vendus en ligne ;
  2. Il n’existe aucune solution ou pack juridique permettant de s’exonérer de la réglementation en vigueur ou des contrôles. Méfiez-vous des influenceurs proposant des formations miracles.
  3. Attention aux faux avis positifs utilisés par certains formateurs ;
  4. Attention aux sites vendus « clé en main », vérifiez qu’ils incluent bien toutes les informations pré-contractuelles obligatoires(cf.ci-dessus). Leur absence vous exposerait en effet à des amendes administratives ; Soyez également vigilant sur le contenu des « thèmes » proposés qui utilisent parfois des supports constitutifs d’infraction pénale (faux rabais, faux compte à rebours de fin de pro-motion, stocks fictifs.)
  5. Votre responsabilité peut être engagée si les produits ne respectent pas la réglementation française, notamment en matière de sécurité et de conformité des produits; vous êtes en effet responsable de la qualité, de la conformité et de la sécurité des produits vendus.
     

Je suis victime de pratiques abusives, que faire ?

Vous pouvez les signaler à la DGCCRF sur le site : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/contacter-dgccrf
Pour s’informer sur les escroqueries ou pour signaler un site internet ou un courriel d’escroqueries : INFO ESCROQUERIES au 0811 02 02 17 (prix d’un appel local depuis un poste fixe, ajouter 0,06 €/minute depuis un téléphone mobile), du lundi au vendredi de 9h à 18h

E-vendeurs, nos explications en images

Consommateurs, nos conseils en images

Le dropshipping expliqué par notre expert

Achats en ligne, gare aux arnaques

La Task-Force lance un appel à la vigilance et crée un guide de prévention contre les arnaques

La Task-Force lance un appel à la vigilance et crée un guide de prévention contre les arnaques

19/07/2022

Flyer vendeurs

05/05/2021

Flyer consommateurs

05/05/2021

Et aussi

Partager la page