Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Contrôle des espèces annoncées et additifs employés pour les filets de poisson

 

L’enquête de la DGCCRF visant à contrôler les espèces annoncées, les additifs employés pour les filets de poisson et leur teneur en eau a révélé un taux de non-conformités global de 18%. Les anomalies concernent principalement les additifs et l’ajout d’eau.

 

 

 

 

Les contrôles ont été effectués sur la base de suspicions de fraudes relatives aux espèces annoncées sur les étiquetages des filets de poisson frais et surgelés, l’emploi d’additifs tels que l’acide citrique et les polyphosphates et l’ajout d’eau.

S’il n’existe pas de réglementation fixant le niveau d’eau naturelle dans le poisson, des seuils d’alerte du critère humidité sur protéines (H/P) ont malgré tout été établis pour certaines espèces. Pour huit espèces de poisson, ces seuils résultent d’une étude scientifique du Syndicat National du Commerce Extérieur (SNCE) réalisée en partenariat avec le SCL de Marseille et le laboratoire Plate-Forme d’Innovation Nouvelle Vague de Boulogne/mer (Etude Fraud’Filets).

En matière d’additifs non autorisés, l’emploi de carbonates est suspecté.

Les visites ont été effectués lors des contrôles à l’importation, chez les grossistes, les mareyeurs, les commerces de détail et les fabricants de plats cuisinés.

Les prélèvements (210 analysés) ont été orientés vers les produits importés ou introduits mais également vers les produits transformés en France. La plupart d’entre eux ont été réalisés sur du cabillaud (y compris morue et brandade), du colin d’Alaska, du loup de mer et du panga. Par ailleurs, des produits à base de poisson type produits panés, poisson en sauce, prélevés en vue de vérifier l’espèce annoncée, figurent également dans ces prélèvements.

Les taux d’anomalie varient fortement selon le type d’infraction

S’agissant du contrôle des espèces, peu de fraudes ou de manquements ont été constatés. Aucune substitution d’espèce n’a été relevée parmi les 43 produits ciblés. Quelques anomalies mineures ont cependant été mises en évidence parmi les produits non ciblés. Il s’agit essentiellement de mélanges d’espèces non indiqués sur l’étiquette. Une société a pu être condamnée pour facturation non-conforme et tromperie sur l’espèce.

L’emploi d’additifs tels que l’acide citrique ou les polyphosphates reste contenu. Néanmoins, les services sont confrontés à l’émergence de carbonates, indécelables de manière formelle à l’analyse. Les suspicions d’ajout de ces substances reposent sur des pH anormalement élevés et les questions des vendeurs d’additifs étrangers cherchant à contourner la réglementation européenne qui les autorise dans les produits transformés.

L’ajout d’eau, par injection ou trempage, additionnée de sel est l’anomalie la plus répandue (30 échantillons sur 38). Ce constat est principalement confirmé dans les filets de panga du Vietnam, les filets de loup de mer d’Islande et les dos de cabillaud. En l’absence de réglementation, cet ajout d’eau a pu être détecté par comparaison avec les données de laboratoire et les données fournies par l’étude Fraud’Filets lesquelles pourraient avoir une valeur normative ou d’usage, à défaut d’une valeur réglementaire.

D’autres anomalies apparaissent en marge de l’enquête

A l’occasion des contrôles, les enquêteurs ont décelé des anomalies concernant la dénomination de vente, le pourcetage de poisson dans des produits panés de poisson, la présence de mercure ou d’histamine ou encore le déficit de poids.

La plupart des fabricants et importateurs travaillent à l’aide de cahiers des charges ou de fiches techniques afin de garantir leurs produits. A la suite de l’affaire de la viande de cheval, les grandes entreprises ont multiplié les autocontrôles et même exclu certains pays réputés peu fiables de leurs sources d’approvisionnement. Pour le panga, une grande enseigne a même mis en place une filière sécurisée.

Cible Résultats

200 établissements visités
226 actions de contrôle
210 échantillons analysés

38 échantillons non conformes
20 produits << à surveiller >>
7 produits << non satisfaisant >>

15 avertissements
8 procès-verbaux

Partager la page