Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Contamination des denrées alimentaires par les mycotoxines

Synthétisées par certaines moisissures, les mycotoxines peuvent contaminer certains végétaux et avoir un impact sur la santé humaine.
La DGCCRF est donc particulièrement vigilante dans ce domaine.

Le plan de surveillance de la contamination des denrées alimentaires par les mycotoxines, mis en œuvre chaque année par la DGCCRF, a pour objectif de vérifier la conformité des denrées alimentaires et de recueillir des données de contamination complémentaires afin d’être en mesure, si nécessaire, de réviser certaines teneurs maximales réglementaires ou d’en établir de nouvelles.

 

 

Les échantillons ont été analysés par les laboratoires du Service commun des laboratoires (SCL) de Rennes, Massy, Pessac et de La Réunion.

Plusieurs catégories de denrées alimentaires ont été contrôlées 

Céréales et produits céréaliers

Sur 119 échantillons analysés, seul un échantillon de sarrasin, prélevé au stade du stockage, a été déclaré « non conforme » en raison d’une teneur en ochratoxine A supérieure aux seuils réglementaires.

A noter que lors d’un contrôle effectué chez un meunier, l’examen des auto-contrôles effectués a révélé la mise sur le marché de lots de farine de seigle « non conformes » pour ce qui concerne leur teneur en ochratoxine A. Un procès-verbal de tromperie a été rédigé et les clients informés de la non-conformité des produits livrés.

Aliments pour nourrissons et enfants en bas âge

Tous les échantillons prelevés (11) étaient conformes.

Aliments à base de pommes (jus, cidres, spiritueux, compotes, purées)

Il s’agissait de s’assurer du respect de la teneur maximale en patuline.

Sur 93 échantillons, 2 échantillons ont été déclarés « impropres à la consommation » (un jus de pomme et un apéritif à base de cidre), 1 « non conforme » (pommeau de Normandie) et 2 « à surveiller » (un lot de jus de pommes et un échantillon de purée de pommes biologiques).

Cafés torréfiés et solubles

Les échantillons prélevés (25) étaient conformes, sauf un café moulu pur arabica, prélevé au stade de la torréfaction et déclaré « impropre à la consommation » (teneur excessive en ochratoxine A).

Jus de raisin et vins

Les 25 échantillons analysés étaient tous conformes.

Fruits à coque et graines oléagineuses (arachides, amandes, noisettes, noix…)

Sur les 19 prélèvements effectués, 2 ont été déclarés « non conformes » en raison de leurs teneurs en aflatoxines élevées.

Fruits séchés (raisins secs, dattes…)

Les teneurs en aflatoxines et en ochratoxine A des 9 échantillons analysés étaient conformes à la réglementation.

Epices

45 échantillons ont été analysés. Les 4 échantillons de piments forts originaires du Pakistan analysés ont été déclarés « impropres à la consommation » (3) ou « non conformes » (1) en raison de leurs teneurs en aflatoxines.

Un échantillon de paprika en provenance d’Espagne a été déclaré « à surveiller » en raison d’une teneur élevée en ochratoxine A.

Réglisse

3 échantillons en provenance de Chine, du Pakistan et d’Egypte ont été analysés. Ce dernier a été déclaré « à surveiller » à cause de sa teneur en ochratoxine A.

Les résultats de cette enquête affichent un taux global de non-conformité relativement faible (4 %). Il convient cependant de procéder à une surveillance régulière de cette contamination car elle est fortement dépendante des conditions climatiques.

Cible Résultats

301 établissements visités

350 prélèvements

6 échantillons « impropres à la consommation »
5 échantillons « non conformes »
4 échantillons « à surveiller »
3 avertissements
4 procès-verbaux
1 mesure de police administrative de destruction
2 mesures volontaires de restriction de mise sur le marché

Mycotoxines

Les mycotoxines sont des substances synthétisées par certaines moississures qui contaminent les végétaux avant et/ou après leur récolte. Ces contaminants résistent en général aux procédés de transformation et peuvent se retrouver dans une gamme élargie de denrées alimentaires.

Les teneurs maximales en mycotoxines dans les denrées alimentaires sont fixées par le règlement (CE) n°1881/2006 modifié.

Partager la page