Imprimer la page

30 juin, c’est le début des soldes d’été !!!

Les dates des soldes ont été décalées d’une semaine. Initialement prévus du 23 juin au 20 juillet, les soldes débuteront le 30 juin pour 4 semaines.

Ces dates sont applicables à l’ensemble du territoire métropolitain, à l’exception de la Moselle (à partir du 26/06/2021), des Alpes-Maritimes et des Pyrénées-Orientales (à partir du 7/07/2021) et de la Corse (à partir du 14/07/2021).Pour les Outre-Mer, les dates sont les suivantes : Guadeloupe (à partir du 25/09/2021), Martinique (à partir du 7/10/2021), Guyane et Mayotte (à partir du 30/06/2021), La Réunion (à partir du 4/09/2021), Saint-Barthélemy et Saint-Martin (à partir du 9/10/2021), Saint-Pierre et Miquelon (à partir du 21/07/2021).

Le 27 mai, Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises a annoncé que les soldes d’été seront décalés d’une semaine. Cette décision a été prise après concertation notamment avec  les représentants des organisations du commerce pour leur permettre de vendre leurs produits sans réduction de prix après la réouverture des commerces du 19 mai.

L’objectif des soldes d’été pour les professionnels est d’écouler rapidement les stocks des collections printemps/été pour éviter les invendus et de leur redonner des capacités de financement.

Pour les consommateurs, les soldes constituent une période de 4 semaines pendant lesquelles ils tentent de dénicher de bonnes affaires !

La DGCCRF vous présente ses conseils habituels qui restent toujours d’actualité :

  • Repérez et comparez en amont les prix des biens et services que vous désirez acquérir pour vérifier la réalité des réductions de prix ;
  • Prenez toujours le temps de la réflexion avant d’acheter un article « coup de cœur » ;
  • Sur internet, vérifiez que les sites sur lesquels vous effectuez vos achats sont fiables (sites sécurisés, présence des mentions légales, de l’identité du vendeur, de la raison sociale…) ; préférez les sites des distributeurs ou commerçants que vous connaissez.

Le vendeur doit clairement signaler les rabais proposés par rapport à un prix de référence réel. Il est ainsi interdit d'augmenter le prix d'un produit avant la période des soldes, dans le but de faire croire à une offre promotionnelle plus importante qu'elle ne l'est réellement.

Le commerçant doit pouvoir justifier des prix de référence des produits soldés : soit le prix le plus bas effectivement pratiqué avant le début de la promotion, soit le prix conseillé par le fournisseur ou la tête de réseau.

Quid des retours et garanties ?

Les limitations de garanties légales sur les produits soldés sont illégales. Un article soldé bénéficie des mêmes garanties en matière de défauts de fabrication non apparents, de défauts de conformité ou de service après-vente que tout autre article.

En cas de vice caché, le vendeur est tenu de remplacer l'article ou de le rembourser au consommateur. En cas de défaut de conformité identifié dans les deux ans après l’achat, le vendeur est tenu de vous proposer la réparation ou le remplacement du bien non-conforme, ou, en cas d’impossibilité de ces deux options, de vous rembourser le bien.
Dans les autres cas, le commerçant n'est pas tenu juridiquement de procéder à l’échange ou au remboursement, mais il peut le faire à titre purement commercial. En tout état de cause, le commerçant est tenu d'appliquer toute disposition relative à l'échange ou au remboursement dont il fait la publicité, soit sous forme d'affichage dans le magasin, soit mentionnée sur les tickets de caisse ou sur d'autres supports.

Si vous avez ou pensez avoir rencontré un problème de consommation avec une entreprise, vous pouvez le signaler en quelques clics sur la plate-forme SignalConso. La DGCCRF et le professionnel et en seront automatiquement alertés et ce dernier sera invité à vous apporter une réponse ou à résoudre votre litige éventuel.

Partager la page