Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Michel Sapin et Jonathan Hill en visite chez Onxeo pour promouvoir l’union des marchés de capitaux

Lors de la visite du laboratoire Onxeo avec le commissaire européen chargé des services financiers Jonathan Hill, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, a souligné les enjeux très concrets et essentiels du projet d’union des marchés de capitaux, en termes de financement et de développement des entreprises européennes, notamment pour les PME et les ETI.

 

Visite de Michel Sapin et Jonathan Hill de la société Onxeo spécialisée dans le traitement des maladies orphelines et rares en oncologie, à Paris, le 12 octobre 2015 ©MEF

 

Lors de la visite de la société Onxeo avec le commissaire européen chargé des services financiers, Michel Sapin a jugé essentielle la mise en œuvre rapide du projet d'union des marchés de capitaux présenté le 30 septembre dernier par la commission européenne.

Michel Sapin

«  L’Union des marchés de capitaux est un enjeu majeur pour l’Union européenne et ses entreprises. C’est le pendant et le complément de l’Union bancaire. Ensemble, ces deux projets doivent permettre de constituer une
véritable Union du financement de l’économie et de l’investissement. »

Favoriser le financement des entreprises

Diversifier les instruments et les modèles de financement, à l’échelle européenne, au bénéfice des entreprises, des investisseurs et de la croissance est l'enjeu de cette union qui doit permettre :

  • aux entreprises de trouver des solutions adaptées à leur nature et à leurs besoins, notamment les PME et les ETI qui ont besoin de plus de financements accessibles, notamment en fonds propres. Elle doit également renforcer la capacité des banques et des assurances à financer les activités productives.
  • aux épargnants de disposer de possibilités d’investissement accrues, avec un risque maîtrisé.

Michel Sapin prône une supervision plus intégrée

Plus globalement, cette union des marchés de capitaux doit ;

  • assurer un fonctionnement sûr et transparent des marchés financiers pour les épargnants et les investisseurs,
  • donner aux épargnants les capacités d’investir en Europe, de manière sûre.

Dans son intervention, Michel Sapin évoque la nécessité de voir plus loin, vers une possible supervision intégrée : «quel meilleur moyen qu’une supervision plus intégrée pour assurer une application cohérente des règles dans l’Union européenne et un financement réellement intégré au niveau européen ? Au niveau de la zone euro, cela s’inscrirait dans la continuité de l’union bancaire et d’une politique monétaire unique avant d'ajouter « mais nous pourrions déjà nous demander, activité par activité, si la supervision au niveau européen ou à tout le moins une mutualisation des moyens de supervision entre autorités nationales, n’est pas la plus adaptée

La visite du laboratoire Onxeo

Le laboratoire Onxeo est spécialisé dans le développement de traitements pour les cancers orphelins ou rares. Il est né de la fusion il y a un an entre une société française et une société danoise, chacune cotée dans son pays respectif. Les difficultés rencontrées pour réaliser cette fusion permettent d’illustrer des problématiques concrètes auxquelles le projet d’union des marchés de capitaux doit répondre et d’illustrer en quoi cette union doit être au service du financement de l’économie, et tout particulièrement des PME et des ETI.

La société Onxeo

Lire aussi

Union des marchés de capitaux : renforcer la règlementation et la supervision financières en Europe - 08/07/2015

 

Partager la page