Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Le crédit d’impôt maître-restaurateur renouvelé jusqu'en 2017

A l’occasion de l’Assemblée générale de l’association française des maîtres-restaurateurs, le 16 décembre 2014, Carole Delga a rappelé la prorogation du crédit d’impôt pour les maîtres-restaurateurs jusqu’au 31 décembre 2017.

 

 

 

 

©MEF

 

 

Votée en première lecture par le Parlement dans le cadre du projet de loi de finances 2015, cette prolongation pour trois ans du crédit d’impôt s’inscrit dans la volonté du gouvernement de développer la qualité dans la restauration et d’encourager sa valorisation.

Ce crédit d’impôt est accordé aux professionnels qui viennent d’obtenir le titre de maître-restaurateur ou son renouvellement, c’est-à-dire qui s’engagent pour la qualité de leur établissement  (cuisine, produits, services, cadre, etc.).

Près de 3 000 maître-restaurateurs en France

Il s’élève à 50 % des dépenses engagées par le restaurateur pour moderniser son établissement sur les trois premières années dans la limite de 30 000 euros, soit un crédit d’impôt pouvant atteindre 15 000 euros. Le restaurateur peut à nouveau solliciter le bénéfice du crédit d'impôt lors du renouvellement de son titre, qui a lieu tous les quatre ans.

Près de 3 000 restaurateurs sont aujourd’hui détenteurs du titre de maître-restaurateur en France.

Accompagner les professionnels dans leurs investissements

La secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire encourage son développement, notamment via ce crédit d’impôt qui vise à accompagner les professionnels dans les investissements qu’ils réalisent pour atteindre et maintenir un niveau d’excellence reconnu par l’ensemble du secteur.

Elle a également annoncé la modernisation du cahier des charges du titre de maître-restaurateur afin de le recentrer sur son objectif essentiel : une cuisine faite maison à partir de produits majoritairement frais, dans un cadre et avec un service de qualité. Ce titre reconnaît l’excellence dans tous les registres du restaurant. Destiné jusqu’à présent au propriétaire de l’établissement, le titre sera désormais ouvert à ses salariés.

Ces évolutions interviendront suite à la publication d’un décret et d’un arrêté, au premier trimestre 2015.

Lire aussi

Restauration : la mention « fait maison » est entrée en vigueur le 15 juillet 2014 - 15/07/2014

 

Presse

 

Maître-restaurateur

Le titre de maître-restaurateur répond à des critères précis concernant l'établissement : produits frais et de saison, approvisionnement de proximité, qualité du cadre et du service, etc. Il reconnaît l'excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle, en valorisant leur compétence ainsi que leur engagement en faveur de la qualité.

>> En savoir plus sur le maître-restaurateur

 

 

 

Partager la page