Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Consultation sur les priorités en matière d'économie numérique

A l'occasion d'un séminaire relatif aux priorités à donner en matière d’économie numérique, une convergence de vues s'est dégagée sur la priorité à accorder au soutien de la "numérisation" des filières. A titre d'information, le rapport de l'Inspection générale des finances sur "la cohérence des politiques publiques en faveur du
développement de l'économie numérique" a été rendu public.

 

 

 

 

 

Fleur Pellerin a présidé, mardi 23 octobre 2012, un séminaire relatif aux priorités à donner en matière d’économie numérique. Ce séminaire a réuni des acteurs issus du monde de l'entreprise, de la recherche, des pôles de compétitivité et de la société civile, mais aussi de la Direction générale pour la compétitivité, l’industrie et les services, du Commissariat général à l'investissement, de la Caisse des dépôts et consignations et de la Délégation aux usages de l’Internet. 

Pour un cœur de filière solide et dynamique

Les échanges ont permis de dégager une convergence de vues sur la priorité à accorder au soutien de la "numérisation" des filières dans le cadre du redressement productif. Fleur Pellerin a rappelé l'importance de disposer d'un cœur de filière numérique le plus solide et dynamique possible, en raison de sa capacité à produire des technologies porteuses de gain de compétitivité pour l'ensemble des filières industrielles.

Ce coeur de filière inclut notamment les industries du logiciel et du logiciel embarqué, des services informatiques en nuages ("cloud computing"), du traitement des données en masse ("big data"), de la simulation et de la cybersécurité.

Au-delà de la dimension industrielle du numérique, les échanges ont également porté sur l'importance des enjeux sociétaux du numérique. Et notamment en matière d'éducation, de bien-être et d'accompagnement de la dépendance, ou encore pour réussir la transition écologique et la modernisation de l'action publique.

Les débats ont aussi mis en exergue la nécessité de mieux accompagner l'effort des petites et moyennes
entreprises et des jeunes pousses du numérique. Un consensus s'est exprimé pour mieux favoriser leur accès aux aides et instruments de financement. L’idée d'organiser de concours pour mobiliser l’ensemble des acteurs vers les défis numériques de demain a aussi été plébiscitee par les participants.

 

Soutien à l'économie numérique et à l'innovation (rapport IGF)

A l'occasion de ce séminaire, le Gouvernement a rendu public le rapport de l'Inspection
générale des finances (IGF) sur "la cohérence des politiques publiques en faveur du
développement de l'économie numérique".

Voir le rapport sur l'espace de l'IGF 

 

Partager la page