Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Soutien ministériel à la généralisation du compteur communicant Gazpar

Pierre Moscovici et Philippe Martin, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, ont confirmé leur soutien - sur le principe - à la généralisation du compteur communicant Gazpar, projet porté par GrDF.

 

 

 

 

 

 

 

11 millions de compteurs d’ici à 2022

A l’issue des procédures d’appels d’offres lancées par GrDF, Pierre Moscovici et Philippe Martin pourront prendre la décision d’approbation formelle et définitive du déploiement de Gazpar, si l’intérêt de ce dernier pour le marché et les consommateurs est bien confirmé conformément au code de l’énergie. Ce déploiement concernera à terme 11 millions de compteurs d’ici à 2022.

1 000 emplois directs pourraient être créés pour les métiers de la pose, du pilotage, de la maintenance. Le compteur Gazpar aura également un impact indirect positif sur l’ensemble de la filière gaz et des travaux qui lui sont associés (isolation thermique, matériels plus performants). La filière de recyclage des anciens compteurs sera dynamisée : le volume des matériels à recycler sera multiplié par quatre pour atteindre 4 000 tonnes par an durant le déploiement.

Les compteurs communicants

Les compteurs communicants figurent parmi les premières briques des réseaux énergétiques intelligents. Gazpar émet par liaison radio les index de relevés permettant de connaître à tout moment la consommation réelle d’un client. Son déploiement simplifiera la facturation : elle sera basée directement sur la consommation réelle et il ne sera plus nécessaire de recourir à des estimations.
Ces nouveaux compteurs faciliteront en outre la réalisation d’économies d’énergie et aideront les citoyens à mieux maîtriser leur consommation. Par exemple, des alertes pourront leur être transmises au-delà d’un seuil d’énergie consommée. Plus largement, ils permettront le développement de services innovants de diagnostic et faciliteront le pilotage des consommations. Ce dispositif permettra également d’améliorer la performance des gestionnaires de réseaux : réduction des coûts directs d’acquisition de données de comptage, diminution des réclamations, meilleure connaissance du parc des compteurs.

 

Partager la page