Accueil du portailArchives › Le comparateur public de tarifs bancaires s’étoffe !

Le comparateur public de tarifs bancaires s’étoffe ! - 11/07/2016

Lancé début février 2016 et fort de plus de 420 000 visites depuis sa mise en ligne, le comparateur public de tarifs bancaires www.tarifs-bancaires.gouv.fr propose désormais de visualiser l’évolution des tarifs des établissements. Retour sur cette nouvelle fonctionnalité au service des usagers.

 

 

 

© Fotolia

 

 

Connaître l’évolution des tarifs des établissements

Pour bien choisir son établissement bancaire et pouvoir comparer les différentes prestations proposées par les établissements du département de son choix, le comparateur public de tarifs bancaires proposait jusqu’alors des grilles de tarifs à jour.

Désormais, un dispositif d’affichage de l’évolution des tarifs avec des flèches (vers le haut, le bas) ou le signe « = » (pour les stagnations) est intégré dans chaque tableau de résultats généré par le comparateur.

Par ailleurs, pour une information encore plus complète, il suffit désormais de survoler le tarif avec sa souris pour connaître l’évolution quantitative de ce dernier. Il est à noter que cette fonctionnalité technique, dite du « roll-over » (survol avec la souris pour obtenir des informations complémentaires), n’est en revanche disponible que sur la version « ordinateur » du comparateur, les versions mobile et tablette ne l’incluant pas.


Pour résumer, l’internaute est désormais triplement informé :

  •  il visualise le tarif du produit bancaire en question ;
  • par la flèche ou le signe qui le précède, il connaît d’emblée l’évolution subie par ce dernier depuis la dernière saisie des plaquettes tarifaires de l’établissement en question ;
  • enfin, en passant sa souris dessus, il prend connaissance des détails quantitatifs de cette évolution et de la date de la dernière évolution du tarif (ex : +1€ depuis le 1/1/16).

Une méthodologie plus claire, au service des usagers

Afin d'apporter aux internautes une meilleure compréhension des données présentées dans le Comparateur des Tarifs Bancaires, un système d'abréviations a été mis en place :
 ND (non disponible) : cette abréviation est intégrée dans les cas suivants :

  • L'établissement ne commercialise pas le produit/service et le stipule clairement au sein de son Extrait Standard des Tarifs (via les vocables suivants : « produit non disponible », « non distribué » ou encore « service non proposé »),
  • L'établissement ne stipule pas ce tarif, ni dans son Extrait Standard des Tarifs ni dans le corps de sa plaquette tarifaire,
  • Ligne « Abonnement à un produit offrant des alertes sur la situation du compte par SMS » : la tarification de ce service fait l'objet de deux lignes interdépendantes au sein du comparateur : tarif forfaitaire et tarif à l'unité. Certains établissements proposent soit un tarif au forfait, soit un tarif à l'unité, soit les deux. Pour les établissements proposant seulement un mode de tarification, par exemple à l'unité, sera mentionné « ND » dans la case vide correspondant au tarif forfaitaire ;

NC (non communiqué) : cette abréviation est intégrée dans les cas suivants :

  • Le prix d'un produit/service n'est pas indiqué dans l'Extrait standard des tarifs de l'établissement, bien qu'il l'indique dans le corps de sa plaquette tarifaire,
  • L'établissement adhérent à la FBF ne publie pas d'Extrait standard des tarifs dans sa plaquette tarifaire. Dans ce cas, tous les champs relatifs à cet établissement seront renseignés par « NC ».

Par ailleurs, deux services peuvent faire l'objet d'un traitement spécifique au sein du Comparateur :

  • Nombre de retraits gratuits par mois dans un distributeur automatiques de billets concurrent en € avec une carte MasterCard ou Visa : si un établissement propose un nombre illimité de retraits dans des distributeurs automatiques de billets déplacés, la notion "illimité" est mentionnée ;
  • Abonnement des services de banque à distance (Internet) : lorsque ce type d'abonnement est payant, les établissements le facturent via un forfait. Si un établissement facture l'accès à ses services de banque à distance à chaque connexion, alors le coût par connexion est indiqué dans la cellule, une info-bulle précisant qu'il s'agit d'un tarif par connexion.
     

Lire aussi

Michel Sapin lance le comparateur public de tarifs bancaires- 1er/02/2016

Les principaux tarifs bancaires : site officiel

www.tarifs-bancaires.gouv.fr

 

Un comparateur pour favoriser la mobilité bancaire

Le CCSF, qui pilote déjà l’Observatoire des Tarifs Bancaires (OTB), a été chargé par le ministre des Finances Michel Sapin de créer et de gérer un comparateur public en ligne, afin de permettre aux consommateurs de comparer gratuitement les principaux frais facturés par les différents établissements bancaires.

Portant sur les 11 rubriques de l’Extrait standard des tarifs des 155 principaux établissements de crédit et prestataires de services de paiement exerçant en France, ce site fournit aux consommateurs des éléments utiles à la prise de décision. En cela, il se veut un véritable outil pour favoriser la mobilité bancaire.

 

Zoom sur...

Créé en 2003, le comité consultatif du secteur financier (CCSF) est en charge des questions liées aux relations entre les établissements de crédit, les établissements de paiement, les entreprises d’investissement et les entreprises d’assurance et leurs clientèles.

Son champ de compétence s'étend à l'ensemble du secteur financier : les établissements de crédit, les sociétés de financement, les établissements de monnaie électronique, les établissements de paiement et les professionnels de l'assurance, y compris les courtiers d'assurance, agents généraux et intermédiaires en opérations de banque et services de paiement, ainsi les entreprises d'investissement.

Le comité comprend 32 membres titulaires et un nombre égal de suppléants nommés pour trois ans par arrêté du ministre de l’Economie.

Le comité adresse chaque année un rapport au président de la République et au Parlement.

 

Partagez cet article !