Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

La Compagnie alpine d'aluminium va devenir une coopérative, reprise par ses salariés

Cinquante salariés-associés vont pouvoir reprendre leur entreprise en Haute-Savoie, grâce à une levée de fonds de dix millions d'euros.

 

 

 

 

Martine Pinville s'était rendue sur le site de production de Cran-Gevrier (74), le 9 juillet 2015 © Draz Foto

 

Une entreprise sauvée et 65 emplois préservés. Le tribunal de commerce d'Annecy a accepté mercredi 15 juillet le projet de la reprise par les salariés de la Compagnie alpine d'aluminium de Cran-Gevrier (Haute-Savoie). Elle deviendra une société coopérative et participative (SCOP).

Une levée de fonds de dix millions d'euros

Cette décision fait suite à la validation de la demande de financement par le Programme d'investissements d'avenir (PIA). L'appui de 15 partenaires publics et privés, ainsi que l'engagement de Bpifrance de garantir les prêts et les fonds propres, ont permis aux salariés et futurs associés de déposer un projet de reprise ambitieux, doté d'une levée de fonds de dix millions d'euros. Martine Pinville, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, a salué cette décision du tribunal de commerce :

Martine Pinville

« C’est une très bonne nouvelle qui vient couronner le combat remarquable des salariés pour bâtir ce projet de reprise, mais aussi la mobilisation à la fois locale et nationale, des acteurs publics et privés. Cette réussite démontre le potentiel du modèle coopératif, et plus largement de l’économie sociale et solidaire, dans la sauvegarde et la création d’emplois. »

Un engagement local et national

Les salariés de la Compagnie alpine d'aluminium, placée en redressement judiciaire en décembre dernier, ont bâti un projet de reprise de leur entreprise, avec l'appui de l'Union régionale des SCOP (URSCOP). Martine Pinville s'était rendue le 9 juillet sur le site de production pour assurer les salariés de l'engagement de l'Etat pour faire aboutir le projet. Un engagement aussi bien local, avec le Préfet de département et le commissaire au redressement productif, qu'au niveau national avec le ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Outre les 65 emplois sauvegardés, dont 50 salariés-associés, 20 postes supplémentaires pourraient être créés dans les mois à venir.
 

Lire aussi

Sociétés coopératives et participatives : la première SCOP d'amorçage est créée - 12/06/2015

Forte progression des créations d'emploi dans les sociétés coopératives et participatives - 09/06/2015

 

 

[Vidéo] Les salariés reprennent leur entreprise : un exemple de SCOP

A la suite de la mise en liquidation judiciaire de la miroiterie GBM en 2011, une partie des salariés a décidé de constituer un capital commun afin de reprendre la société sous forme de SCOP.

Les salariés reprennent leur entreprise : la... par economie-et-finances

 

En images

Martine Pinville s'était rendue sur le site de production de Cran-Gevrier (74), le 9 juillet 2015 © Draz Foto

 

La Loi Economie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 vise à encourager un changement d'échelle de l'Economie sociale et solidaire dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de l'économie sociale et solidaire une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement.

>> www.economie-sociale-solidaire.gouv.fr

 

 

Partager la page