Facilité pour la reprise et la résilience (FRR)

Un nouvel instrument européen pour la relance : NextGeneration EU

 

L’Union européenne s’est mobilisée pour soutenir les économies des Etats membres de l’Union impactées par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Pour répondre à ce défi, un plan de relance européen NextGeneration EU de 750 milliards d’euros a été adopté et validé par les Etats membres de l’Union le 21 juillet 2020.
 
L’enveloppe prévue par « Next Generation EU » prévoit trois budgets distincts :

  • 672,5 milliards d’euros destinés à la facilité pour la reprise et la résilience ;
  • 47,5 milliards d’euros destinés au REACT-EU pour le soutien à la reprise en faveur de la cohésion et des territoires de l’Europe ;
  • 30 milliards d’euros au soutien de projets divers comme le développement rural ou le Fonds pour une transition juste (FTJ).

 

La facilité pour la reprise et la résilience (FRR), une avancée historique pour plus de solidarité et d’intégration économique au sein de l’UE

 

La facilité pour la reprise et la résilience (FRR), instrument principal du plan de relance européen « NextGenerationEU », vise à soutenir les pays de l’UE à la suite de la crise de la Covid-19 et à stimuler leur croissance future.
Entrée en vigueur le 19 février 2021, la Facilité pour la reprise et la résilience est dotée d’un montant de 672,5 milliards d’euros, dont 360 milliards d'euros sous la forme de prêts, et 312,5 milliards d'euros sous la forme de subventions non remboursables.

 

La France doit recevoir 40 milliards d’euros au titre de la FRR

 

La France, troisième pays bénéficiaire en termes financiers, doit recevoir un financement de près de 40 milliards d’euros de la Facilité pour la relance et la résilience inscrite sur le plan Next Generation EU, soit un financement de près de 40 % des mesures du plan national de relance et de résilience (PNRR)-FRR.

Dans le cadre du plan de relance, la France a reçu le 19 août 2021 un préfinancement de 13 %, soit 5,1 milliards d’euros. Une première demande de financement, à l’appui de laquelle la France devra présenter les premières réalisations de son PNRR.

Des demandes de remboursement seront présentées chaque année en fonction des réalisations du PNRR de façon échelonnée jusqu’en 2026, au regard de l’atteinte des cibles et jalons prévus dans le PNRR.

 

La FRR poursuit trois priorités : l’écologie, la compétitivité ainsi que la cohésion sociale et territoriale

 

La FRR s’articule autour de trois volets principaux :

  • l’écologie pour accompagner la transition vers une économie plus verte et durable ;
  • la compétitivité pour donner aux entreprises les conditions les plus favorables pour développer leurs activités et préserver l’emploi des salariés ;
  • la cohésion pour garantir la solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre tous les Français.

Communiqué relatif à la signature du protocole AFA/CICC.

Ce site est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en France avec le fonds européen de développement régional et le fonds social européen

Partager la page