Accueil du portailCEDEFQuestions Réponses › Comment s'applique le taux réduit de TVA sur les travaux réalisés dans les logements ?
Logo du Centre de documentation Économie Finances

Comment s'applique le taux réduit de TVA sur les travaux réalisés dans les logements ?

La baisse du taux de TVA sur les travaux réalisés dans des logements achevés depuis plus de deux ans est entrée en vigueur le 15 septembre 1999 à titre expérimental. Le dispositif a été prorogé par l’article 88 de la loi de finances rectificative pour 2005.

Depuis le 1er janvier 2014, le taux applicable diffère en fonction de la nature des travaux.

Les taux applicables aux travaux dans les logements

  • taux de TVA à 5,5 % : travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements achevés depuis plus de deux ans, ainsi que les travaux induits
  • taux de TVA à 10 % : autres travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement et d'entretien, réalisés dans les logements achevés depuis plus de deux ans

Le taux réduit de 5,5 % : amélioration de la qualité énergétique

Selon l'article 278-0 bis A du CGI, le taux réduit de 5,5 % s'applique "sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique des locaux à usage d'habitation achevés depuis plus de deux ans ainsi que sur les travaux induits qui leur sont indissociablement liés." 

Les travaux éligibles au taux réduit de 5,5 % sont ceux mentionnés à l'article 200 quater du CGI, à condition qu'ils respectent les critères de performances minimales détaillés à l'article 18 bis de l'annexe 4 du CGI.

Les conditions précises d’application sont détaillées par la documentation fiscale suivante :

BOI-TVA-LIQ-30-20-95 : amélioration de la qualité énergétique, prestations imposables à 5,5 %

Le titre III de cette instruction (paragraphes 50 à 90) apporte des précisions sur les travaux induits.

Pour bénéficier de l’application du taux réduit, il convient d’établir une attestation certifiant que les locaux concernés répondent aux exigences de l'article 278-0 bis A du code général des impôts (voir Les attestations à produire).

Le taux réduit de 10 % : autres travaux

Selon l’article 279-0 bis du code général des impôts (CGI), sont concernés par le taux réduit de 10 % "les travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement et d'entretien autres que ceux mentionnés à l'article 278-0 ter portant sur des locaux à usage d'habitation, achevés depuis plus de deux ans, à l'exception de la part correspondant à la fourniture d'équipements ménagers ou mobiliers ou à l'acquisition de gros équipements (…)".

Les conditions précises d’application sont détaillées par la documentation fiscale suivante :

BOI-TVA-LIQ-30-20-90 : habitations achevées depuis plus de deux ans, prestations imposables à 10 %

Pour bénéficier de l’application du taux réduit, il convient d’établir une attestation certifiant que les locaux concernés répondent aux exigences de l’article 279-0 bis du CGI (voir ci-dessous).

Les attestations à produire pour l'application d'un taux réduit de TVA

Pour bénéficier de l'application d'un taux réduit, le commanditaire doit établir un document attestant que les conditions sont réunies. Dans une actualité du 2 mars 2016, l'administration fiscale précise que l'attestation n'est obligatoire qu'à partir de 300 euros de travaux.

Deux modèles sont téléchargeables sur le site des impôts, accompagnés chacun d'une notice explicative correspondant aux différents types de travaux réalisés.

Ressources complémentaires sur les travaux dans les logements

Les taux réduits de TVA sont régis au niveau européen par la directive européenne 2006/18/CE du 14 février 2006 modifiant la directive 77/388/CEE.

Modifié le 05/01/2017


Avertissement

Les produits documentaires en ligne sur le site du Cedef ne doivent pas être confondus avec des positions officielles de l'administration.

 

Voir aussi

 

Index

A à Z : toutes les questions réponses

 

Poser une question aux documentalistes

01.53.18.72.00
cedef@finances.gouv.fr

Le Cedef effectue des recherches documentaires sur demande : textes officiels, statistiques, informations sectorielles, actualité du ministère, bibliographies, etc.

Partagez cet article !