Imprimer la page

Quels sont les recours en cas d’arnaque sur internet ?

Vous avez effectué un achat sur un site internet et payé en ligne. Le paiement a été débité mais vous n’avez rien reçu et le site n’existe plus. Comment réagir face à cette arnaque ?

©Anya Berkut / stock.adobe.com

Actualité des arnaques sur internet

Des pratiques commerciales abusives, mensongères ou trompeuses étant régulièrement signalées à la DGCCRF, la page Infos arnaques de son site internet aide les internautes à s'en prémunir.

De plus, le ministère de l'Intérieur met à disposition des internautes la plateforme web internet-signalement.gouv.fr qui leur permet de dénoncer les escroqueries ou tentatives d’escroquerie sur internet.

Arnaque sur internet : comment réagir ?

Face à une vente frauduleuse en ligne, il existe une procédure permettant un remboursement sous certaines conditions. Cette procédure appelée le chargeback ou rétrofacturation offre en effet la possibilité à un internaute ayant payé par carte bancaire d'être remboursé directement et gratuitement par la marque de la carte bancaire ou par sa banque, lorsqu'un professionnel ne respecte pas les droits du consommateur.

Par ailleurs, plusieurs dispositifs permettent aux victimes d’escroquerie d’être conseillées et aidées dans leurs démarches :

  • La plate-forme téléphonique Info Escroqueries, composée de policiers et de gendarmes, joignable au 0 805 805 817 du lundi au vendredi de 9h à 18h30 (service et appels gratuits)
  • Le service d'accueil du consommateur des directions départementales de la protection des populations (DDPP) et des directions départementales de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) : liste des DDPP et des DDETSPP
  • Les associations de défense des consommateurs : trouvez l'association de consommateurs la plus proche de chez vous (INC).

Arnaque sur internet : comment se prémunir ?

Les escroqueries sur internet ne se limitent pas au domaine commercial. D’autres pratiques frauduleuses telles que l'hameçonnage (phishing) ou le spam électronique requièrent également la vigilance des internautes.

La plateforme cybermalveillance.gouv.fr aide les usagers d’internet à lutter contre cette cybermalveillance. Elle leur permet d’établir un diagnostic de leur situation et fournit des conseils pratiques. Elle propose également une mise en relation avec des professionnels spécialisés en sécurité numérique.

Un spam peut aussi être signalé sur le site Signal Spam : « le signalement d’un spam permet de recueillir toutes les informations techniques nécessaires à l’identification d’un spammeur, soit que le signalement concerne un abus marketing, soit qu’il concerne un spam de nature cyber-criminelle. Signal Spam se charge de la qualification de votre signalement et de redistribuer les informations utiles à la lutte contre le spam ».
 

Modifié le 2 juillet 2021

Partager la page