Peut-on payer un commerçant en cryptomonnaie ?

Certains commerçants acceptent les cryptomonnaies. En ont-ils le droit ? Quels sont les risques ?

© DS Stories / Pexels

En France, la seule monnaie officielle est l'euro, conformément à l'article L111-1 du code monétaire et financier.

C'est le cas pour tous les pays de la zone euro, comme l'indique la page du site de l'Union européenne consacrée à la monnaie officielle de l’UE. Mais, si les créditeurs sont tenus d'accepter les paiements en euros, ils peuvent également accepter des devises étrangères ou des monnaies virtuelles.

Les commerçants sont donc libres d'accepter ou de refuser les cryptomonnaies. C'est ce que rappelle la page de présentation des crypto-monnaies et crypto-actifs du portail economie.gouv.fr, qui insiste par ailleurs sur le fait que ce type monnaie ne bénéficie pas en France d'un statut légal ni d'une réglementation spécifique.

Ainsi, utiliser des cryptomonnaies peut présenter des risques. Le site du Centre européen des consommateurs France, qui explique comment payer en cryptomonnaie en Europe, détaille également les risques associés, liés à la détention d'actifs très volatiles et qui ne peuvent bénéficier du fonds de garantie des dépôts.

À noter : l'achat d'un bien ou d'un service en cryptomonnaie, s'il permet de réaliser une plus value, peut être imposable. Le détail des opérations et le montant de la plus-value doivent alors être mentionnés dans la déclaration annuelle des revenus.

⇒ Consultez notre fiche sur la fiscalité des cryptomonnaies.

Vers un euro numérique ?
La Banque centrale européenne a lancé l'idée de créer un euro numérique, avec pour objectif d'offrir une alternative aux monnaies virtuelles privées. La phase d'étude, débutée en 2021, doit s'achever en 2023.

Publié le 8 juillet 2022

Partager la page