Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Dépannage à domicile : Martine Pinville appelle les consommateurs à la vigilance

Porte claquée, fuite d'eau dans la salle bains... Dans ce genre d'urgences, il faut vite trouver un dépanneur. Mais certains en profitent pour présenter une facture prohibitive. Publicités trompeuses, pratiques commerciales agressives voire même des abus de faiblesse : de nombreuses infractions, suivies de plaintes, ont été relevées par la DGCCRF qui lance une campagne d'information pour adopter les bons réflexes et éviter les arnaques.

 

©Fotolia.com

 

 

L’activité de dépannage à domicile constitue l’un des premiers postes d’enregistrement des plaintes reçues par les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) (8 845 plaintes de consommateurs enregistrées en 2014). Les infractions relevées au cours des dernières enquêtes sont nombreuses et d’une gravité particulière : manquements à l’obligation d’information précontractuelle, infractions aux règles encadrant le démarchage à domicile, publicités trompeuses voire pratiques commerciales agressives ou abus de faiblesse.

Ces constats préoccupants ont amené la DGCCRF à déployer depuis plusieurs années un plan spécifique de lutte contre les pratiques abusives dans ce secteur.

« Faites-vous dépanner, pas arnaquer »

Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, s’est rendue le 27 septembre 2016 à Vincennes dans le Val de Marne pour lancer la campagne nationale de prévention et d’information des consommateurs sur le dépannage à domicile.

Pilotée par la DGCCRF, cette campagne a pour objectif d’informer les consommateurs pour faire face aux pratiques déloyales de certains professionnels qui profitent de leur vulnérabilité. Les préjudices alors subis peuvent représenter des sommes importantes pour les consommateurs. Les agissements de ces professionnels sont également dommageables pour les professionnels vertueux qui subissent une image dégradée de leur secteur d’activité et une concurrence déloyale.

54 % des professionnels contrôlés en anomalie

La DGCCRF a constaté depuis plusieurs années un accroissement des plaintes de consommateurs et certaines pratiques d’une gravité préoccupante : absence de devis ou d’information précontractuelle, absence de contrat, publicités trompeuses (notamment en se référant à des signes distinctifs des services publics), pratiques commerciales agressives ou abus de faiblesse. Globalement, 54 % des professionnels contrôlés étaient en anomalie.

En complément de cette action de contrôle, il est apparu nécessaire de renforcer la prévention et de sensibiliser les consommateurs aux bons réflexes à adopter lors de l’intervention d’un dépanneur. C’est l’objectif de cette campagne intitulée « Faites-vous dépanner, pas arnaquer ».

Martine Pinville

« Dans des situations particulièrement inconfortables (fuite d’eau, porte bloquée…), certains professionnels profitent du caractère urgent de l’opération pour abuser de leurs clients, par exemple sur les prix pratiqués ou l’information sur les prestations. Ces pratiques abusives portent non seulement préjudice aux consommateurs mais également à l’image de professions que beaucoup exercent avec grand professionnalisme. C’est l’objet de la campagne de prévention et d’information sur le dépannage à domicile que nous lançons aujourd’hui. »

Suivre et partager

Dépannage à domicile : faites-vous dépanner, pas arnaquer ! Retrouvez les 10 conseils de la @dgccrfhttps://t.co/EpdQU6rxuD #MardiConseil pic.twitter.com/kuyP5HuZIp

— Ministère de Bercy (@_Bercy_) 27 septembre 2016

Lire aussi

Martine Pinville a visité un atelier de réparation de produits électroménagers dans les Yvelines - 09/09/2016

La garantie légale de conformité étendue à deux ans - 23/03/2016

 

 

La campagne d'information de la DGCCRF

 

 

Vidéo

La loi Consommation, c'est ... plus de transparence, plus de liberté, plus de protection, plus de garanties et plus de pouvoir.


La loi Consommation, c'est... plus de protection par économie-et-finances

Diaporama
Partager la page