Centre des archives économiques et financières

Pierre TIRARD

04/09/2012

Ministre des finances durant 1201 jours

dans les cabinets DUCLERC
(7 août 1882 - 29 janvier 1883),
FALLIÈRES
(29 janvier - 21 février 1883),
FERRY
(22 février 1883 - 6 avril 1885),
TIRARD
(12 décembre 1887 - 3 avril 1888),
et RIBOT
(13 décembre 1892 - 4 avril 1893).

.Résumé de l'action ministérielle

Des passages répétés et durables au ministère des finances permettent à Pierre TIRARD de laisser son empreinte sur l'organisation des services : restructuration de l'administration centrale (le décret du 19 janvier 1885 portant règlement d'administration publique est un texte essentiel), réorganisation du corps militaire des douanes (décret du 22 septembre 1882), cautionnement des percepteurs et des douaniers (décrets des 27-28 février 1884), définition des attributions du procureur général près la Cour des comptes (décret du 20 octobre 1884), organisation du service financier du gouvernement général de l'Indochine (décret du 26 décembre 1887).
Pierre TIRARD est le premier à réglementer la procédure des adjudications et des marchés de l'État (décret du 18 novembre 1882).
En matière de contrôle financier, il fait préparer le décret du 14 mars 1893 sur la comptabilité des ministères pour les dépenses engagées.
Il contribue à une meilleure organisation des marchés financiers avec la loi du 28 mars 1885 sur les marchés à terme et celle du 6 juillet 1883 qui précise les relations entre la Caisse des dépôts et consignations et les caisses d'épargne. Il instaure la contribution foncière en Algérie (loi du 23 décembre 1884).
En matière monétaire, il fait adopter la loi du 25 janvier 1893 qui limite l'émission de billets par la Banque de France.
Enfin, le tarif douanier voté lors de son passage (loi du 5 avril 1884) amorce le repli protectionniste qui s'accentuera après 1889

Bibliographie

  • Tirard, Pierre Emmanuel. - Liberté du commerce. Du développement de la bijouterie et de l'orfèvrerie par la liberté des titres.... Paris : Lechevalier, 1868. 96 p. ; 22 x 14 cm. MONNAIE 8° 3897

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothèque nationale

27 septembre 1827 Genève (Suisse)
4 novembre 1893 Paris

Milieu Familial

  • Fils de Louis et d'Antoinette GENEQUAND
  • Époux de Marie-Adélaïde HÉBERT.


Carrière professionnelle

  • Chef de bureau à la direction des travaux de la navigation de la Seine (1846-1851)
  • Négociant en bijouterie-orfèvrerie, il crée en 1851 une entreprise spécialisée dans l'export.


Mandats électifs

  • Famille politique : modérés-conservateurs
  • Maire du IIe arrondissement de Paris (1870)
  • Représentant puis député de la Seine (1871-1883)
  • Sénateur inamovible (1883-1893).


Responsabilités exercées

  • Membre puis président (1879) de la commission du tarif général des douanes
  • Ministre de l'agriculture et du commerce (1879-1881)
  • Ministre du commerce (1885)
  • Président du Conseil (1887-1888)
  • Président du Conseil, ministre du commerce, de l'industrie et des colonies (1889-1890).
Partagez cet article !