Accueil du portailCAEF › Pierre PFLIMLIN
Centre des archives économiques et financières

Pierre PFLIMLIN

08/11/2011

Ministre des finances et des affaires économiques puis des finances, des affaires économiques et du plan durant 534 jours

dans les cabinets FAURE (23 février 1955 - 1er février 1956) et GAILLARD (6 novembre 1957 - 14 mai 1958).
 

Sources CAEF

Archives

 .1A-0000395/1 : Relations économiques entre la zone franc et la zone sterling : notes de la direction des relations économiques extérieures. - 1953-1953

1A-0000452/2 : Vins, diminution des taux des prestations d'alcools viniques, utilisation du ferrocyaniure pour le collage des vins, situation de la production viticole, aides financières et prêts aux viticulteurs, restrictions de crédit aux viticulteurs, protestations contre la suppression de l'aide à l'exportation, importations : correspondance, textes officiels, télégrammes, rapport de la Direction générale des impôts (DGI) au Conseil interprofessionnel de l'institut des vins de consommation courant, presse, rapport au Conseil supérieur de l'agriculture sur la production viticole de la zone franc en 1954, notes de la DGI. - 1954-1958

1A-0000395/2 : Relations commerciales avec l'Europe, convertibilité des monnaies ; organisation européenne de coopération économique (OECE) : comptes rendus de séances du comité mixte des échanges et des paiements intra-européens et du conseil des ministre de l'OECE. - 1955-1955

1A-0000395/4 : Expansion économique à l'étranger, Communauté Européenne du Charbon et de l'acier (CECA), régime applicable aux produits charbonniers et sidérurgiques des pays tiers : notes - 1955-1955

1A-0000395/3 : Relations commerciales internationales, informations en provenance de la présidence du Conseil, relations avec les Etats-Unis, relations avec le Canada, commission interministérielle pour l'Amérique Latine, mission auprès de la BIRD : notes, correspondance, télégrammes - 1955-1955

1A-0000410/3 : Rapport du Comité central d'enquête sur le coût et le rendement des services publics sur le statut de la Radiodiffusion-Télévision française (mai-juin 1955) ; rapport sur la réorganisation du gouvernement général de l'Algérie (1955) ; rapport sur le réseau routier français et ses problèmes (janvier 1956) ; note de l'INSEE sur le dépouillement du recensement de la population de Mai 1954 (3 novembre 1955). - 1955-1956

1A-0000451/1 : Conditions d'adaptation de l'économie française au Marché commun : rapport établi par le Commissariat général à la productivité (mars 1958). - 1958-1958

1A-0000411/1 : Avis des ministres sur l'avant-projet de 3e plan de modernisation et d'équipement (février-avril) : notes - 1958-1958

Communicabilité : librement communicable

Autobiographie

  • PFIMLIN (Pierre). - Mémoires d'un européen : de la IVe à laVe République. Paris : Fayard, 1991. 331 p. ; 24 cm. 101.1 PFL /MAG

Résumé de l'action ministérielle

1955-1956 : deux trains de décrets, publiés les 20 mai et 30 juin 1955, relancent spectaculairement la programmation des investissements de l'État, avec la création du Fonds de développement économique et social (FDES), et inaugurent la politique d'action régionale et de décentralisation industrielle : constitution des sociétés de développement régional (SDR), mise en place d'un système de primes et de prêts du Trésor. Pierre PFLIMLIN fait également œuvre de modernisation en matière fiscale. Deux décrets du 30 avril 1955 réforment d'une part la patente (création de la commission nationale permanente du tarif) et d'autre part la publicité foncière (institution du fichier immobilier). Enfin le décret du 26 mai 1955 codifie les textes relatifs au contrôle d'État.

1957-1958 : Pierre PFLIMLIN poursuit l'œuvre d'assainissement amorcée par Félix GAILLARD, devenu président du Conseil. Il doit solliciter une nouvelle avance de la Banque de France, d'un montant de 250 milliards de francs (loi du 7 novembre 1957) et négocie avec le Fonds monétaire international et l'Union européenne des paiements, par l'entremise de Jean MONNET, l'octroi de 650 millions de dollars en crédits ou report d'échéances. Parallèlement, il fait adopter la loi du 13 décembre 1957 sur la compression des dépenses publiques qui va permettre d'encadrer sévèrement le budget 1958, puis celle du 30 décembre 1957 qui crée la Caisse autonome de consolidation des crédits à moyen terme.
C'est durant ce second passage de Pierre PFLIMLIN aux finances que sont publiée la première édition du Code du domaine de l'État (décret du 28 décembre 1957) et votée la loi du 27 février 1958 instituant l'obligation d'assurance pour les véhicules à moteur.

Écrits

Politique économique : Dix mois rue de Rivoli (1955)
 

Retour à la chronologie IVe République 


 

Modifié le 08/11/2011

Pierre Pfimlin

© Ministères économie et budget. CAEF

5 février 1907 Roubaix (Nord)
27 juin 2000 Strasbourg (Bas-Rhin)

 

Milieu Familial

  • Fils de Jules, directeur de filature, et de Léonie SCHWARTZ
  • Épouse le 25 novembre 1939 Marie-Odile HEINRICH.
  • Trois enfants : Étienne (conseiller référendaire à la Cour des comptes), Antoinette, Odile.

 

Études

Lycée de Mulhouse (Haut-Rhin), institut catholique de Paris, faculté de droit de Strasbourg (Bas-Rhin)
Doctorat en droit.

 

Carrière professionnelle

  • Avocat au barreau de Strasbourg (Bas-Rhin, 1933-1964).

 

Mandats électifs

  • Famille politique : démocrates-chrétiens
  • Maire de Strasbourg (1959-1983), président de la communauté urbaine de Strasbourg (Bas-Rhin, 1967-1983)
  • Conseiller général du canton de Haguenau (Bas-Rhin, 1951-1970) puis de Strasbourg IV (1971-1976) ; président du conseil général du Bas-Rhin (1951-1960)
  • Député du Bas-Rhin (1945-1967).

 

Responsabilités exercées

  • Administrateur (1946) puis président du port autonome de Strasbourg (1970-1977)
  • Sous-secrétaire d'État à la santé publique (1946)
  • Sous-secrétaire d'État à l'économie nationale (1946)
  • Ministre de l'agriculture (1947-1949, 1950-1951)
  • Ministre du commerce (1951-1952)
  • Ministre d'État chargé du Conseil de l'Europe (1952)
  • Ministre de la France d'outre-mer (1952-1953)
  • Président du mouvement républicain populaire (1956-1959)
  • Président du Conseil (1958)
  • Ministre d'État (1958-1959)
  • Représentant de la France à l'assemblée consultative du Conseil de l'Europe (1959-1967) ; président de l'assemblée consultative du Conseil de l'Europe (1963-1966)
  • Ministre d'État chargé de la coopération (1962)
  • Représentant de la France au Parlement européen (1962-1967) ; parlementaire européen (1979-1989) ; président du Parlement européen (1984-1987)
  • Président de la Compagnie générale pour la navigation sur le Rhin (1965-1969)
  • Président de la commission pour le développement économique de la région d'Alsace (1965-1970).
Partagez cet article !