Centre des archives économiques et financières

Pierre MAGNE

04/09/2012

Ministre des finances durant 422 jours1

dans les cabinets de BROGLIE
(25 mai 1873 - 22 mai 1874)
et de CISSEY
(22 mai - 20 juillet 1874).

Résumé de l’action ministérielle

Pierre Magne, sous le ministère duquel s'achève le règlement de la contribution de guerre due à l'Allemagne, préfère l'impôt à l'emprunt et cherche par tous les moyens à réduire l'encours de la dette publique. En 1873 et 1874, il fait voter l'augmentation des contributions directes et des droits de timbre et d'enregistrement. Un vote défavorable de la Chambre sur le projet de loi de finances pour 1875 entraîne sa démission.

(1) Pierre Magne a également été ministre des finances sous le Second Empire, à deux reprises et pour de longues périodes (1855-1860 et 1867-1870). Seuls ont été dénombrés ses jours de ''ministre républicain''.

Bibliographie

  • Lettres, instructions et mémoires de Colbert, publiés d'après les ordres de l'Empereur, sur la proposition de son excellence M. Magne, Ministre secrétaire d'Etat des finances. Paris : Imprimerie impériale, 1861. 10 vol. en 7 tomes-index ; 26 cm. 140.221 CLE / MAG


Écrits

  • Magne, Pierre. - Notes sur l'administration des finances du commencement de 1855 à la fin de 1860. Paris : Impr. de P. Dupont, 1864. XV-46 p. ; in-8°. CHEFF BH 8° 13859
  • Magne, Pierre. - Rapport de M. P. Magne, ministre des Finances, sur le budget de 1874 à M. le Président de la République [suivi de] [Suivi des] Discours prononcés à l'Assemblée nationale sur les valeurs mobilières, le billet de banque et le maintien de l'amortissement de deux cents millions, les centimes additionnels aux contributions directes. Paris : Librairie des publications législatives, 1874. 129 p. ; in-8° (30 cm). CHEFF BH 4° 521


Biographie

  • Durieux, Joseph. -Le Ministre Pierre Magne, 1806-1879, d'après ses lettres et ses souvenirs. Paris : H. Champion, 1929. 2 vol. (396 p., 429 p.) ; 22 cm. tome 1, 1806-1860 : enfance, jeunesse et débuts (1806-1843) ; Député, Sous-Secrétaire d'Etat de la guerre (1843-1848) ; Sous-Secrétaire d'Etat des finances, Ministre des travaux publics, Conseil d'Etat (1848-1852) ; Second Empire : Ministères (1852-1860). tome 2, 1861-1879 : suite du Second Empire : rôle politique, Ministre des finances ; Troisième République : Député, Ministre des Finances, Sénateur. - Portraits, index des noms de personnes en fin de chaque volume 335.343(6) DUR / MAG

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothèque nationale

3 décembre 1806 Périgueux (Dordogne)
17 février 1879 ch. de Montaigne (Dordogne)

Milieu Familial

  • Fils de Louis (1765-1836), teinturier, et de Jeanne BUIS (1780-1854)
  • Épouse en 1833 Célestine MAIGNE.
  • Trois enfants : Alfred (1834-1878), chef de cabinet de Pierre MAGNE, ministre des finances, puis trésorier-payeur général du Loiret et directeur du personnel au ministère des finances, Émile (1836-1867), conseiller référendaire à la Cour des comptes, Marie (1851-1916).


Études

  • Collège de Périgueux (Dordogne) et faculté de droit de Toulouse (Haute-Garonne).


Carrière professionnelle

  • Expéditionnaire à la préfecture de la Dordogne
  • Avocat au barreau de Périgueux (1830)
  • Conseiller de préfecture à Périgueux (1835)
  • Directeur du contentieux au ministère des finances (1846-1847).


Mandats électifs

  • Famille politique : orléanistes-bonapartistes
  • Conseiller général du canton de Périgueux (Dordogne, 1852-1870) puis du canton de Villefranche-de-Lonchat (Dordogne, 1872-1879) ; président du conseil général de la Dordogne (1852-1879)
  • Député de la Dordogne (1843-1848, 1850-1851, 1871-1876)
  • Sénateur de la Dordogne (1852-1870, 1876-1879).


Responsabilités exercées

  • Sous-secrétaire d'État à la guerre, chargé de l'Algérie (1847-1848)
  • Sous-secrétaire d'État aux finances (1849-1851)
  • Ministre des travaux publics (1851-1855)
  • Ministre sans portefeuille (1860-1863)
  • Membre du conseil privé de l'Empereur (1863-1867)
Partagez cet article !