Accueil du portailCAEF › Pierre CATHALA
Centre des archives économiques et financières

Pierre CATHALA

10/11/2011

Ministre-secrétaire d'État à l'Économie nationale et aux financesdurant 856 jours

dans le gouvernement LAVAL (18 avril 1942 - 20 août 1944). 

Sources CAEF

Archives

1A-0000032/2 : Conseil des ministres des 19, 26 juin et 23 octobre 1942 : notes. - 1942

1A-0000032/3 : Politique générale du gouvernement : notes. - 1943 

1A-0000033/2 : Documentation préparée par le service des études économiques sur les prestations à l'Allemagne et le coût de l'occupation pour la France ; réforme fiscale de 1943 : études et commentaires de la presse allemande et française ; cours des changes, parité franc, mark : notes, presse ; prélèvements allemands en billets, en denrées alimentaires ; service du travail obligatoire. - 1942

1A-0000033/3 : Personnel du ministère : notes. - 1942

1A-0000032/4 : Affaires particulières ne ressortant pas de la compétence du ministère des Finances. - 1942

1A-0000032/1 : Documents personnels : étude astrologique, demandes d'interventions ; suivi de ses mandats électifs en Seine-et-Oise. - 1942

1A-0000033/1 : Suivi de l'activité de l'Inspection générale des finances, des directions du trésor, de l'économie générale, des finances extérieures et des changes, du commerce extérieur et des régies financières : notes. - 1942

1A-0000401/7 : Correspondance reçue par le Ministre (juillet - décembre 1942). - 1942 

1A-0000401/8 : Coordination des activités de la Bibliothèque nationale et du Service des sociétés secrètes : correspondance, projet de décret (mars 1943). - 1943

Écrit

  • Cathala, Pierre. - Face aux réalités : la direction des finances françaises sous l'occupation. Paris : Le Triolet, 1948. 302 p. ; 19 cm. 60 CAT /MAG

 

Résumé de l'action ministérielle

Fidèle de Pierre LAVAL, Pierre CATHALA ne se démarque pas de la ligne financière tracée par son prédécesseur, à ceci près que sa marge de manœuvre, vis-à-vis de l'occupant, apparaît encore plus réduite.
Moins audacieux qu'Yves BOUTHILLIER pour les réformes de structure, il créé cependant les services sociaux du ministère.
Condamné par contumace à la Libération, il vit presque jusqu'à ses derniers jours dans la clandestinité. 

Retour à la chronologie Etat français 

Modifié le 10/11/2011

© Archives Documentation française 

22 septembre 1888 Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine)
27 juillet 1947 Paris

 

Milieu familial

  • Fils de Paul, polytechnicien et sous-préfet (décédé en 1919), et de Louise-Marie PABOT-CHATELARD (décédée en 1944)
  • Épouse le 22 avril 1914 Mathilde Henriette LAGRANGE.
  • Trois enfants : François, Jean-Claude et Renée.

 

Études

  • Faculté de droit de Paris.

 

Carrière professionnelle

  • Avocat.

 

Mandats électifs

  • Conseiller général du canton d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, 1928-1934), président du conseil départemental de Seine-et-Oise (1942-1944)
  • Député de Seine-et-Oise (1928-1936).

 

Responsabilités exercées

  • Chef de cabinet de Pierre LAVAL, ministre du travail (1930)
  • Sous-secrétaire d'État au travail et à la prévoyance sociale (1930)
  • Sous-secrétaire d'État à l'intérieur (1931-1932)
  • Ministre de l'intérieur (1932)
  • Sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil (1932)
  • Sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil et à l'intérieur (1935)
  • Ministre de l'agriculture (1935-1936) 
Partagez cet article !