Accueil du portailCAEF › Paul DOUMER
Centre des archives économiques et financières

Paul DOUMER

07/11/2011

Ministre des finances durant 630 jours

dans les cabinets BOURGEOIS (1er novembre 1895 - 29 avril 1896)
et BRIAND (16 janvier 1921 - 15 janvier 1922 et 16 décembre 1925 - 9 mars 1926).

Sources CAEF

Archives

Le CAEF détient des archives du cabinet Paul Doumer en tant que ministre des finances du 16 janvier 1921 au 15 janvier 1922.

1A-0000387/1 : Interventions de parlementaires et de particuliers : correspondance et réponses (janvier -juin). - 1921

Résumé de l'action ministérielle

1896 : Paul DOUMER prépare un projet de budget comportant une réforme de l'impôt foncier et prévoyant l'introduction de l'impôt progressif sur le revenu, qui est repoussé. Il précise les modalités réglementaires du contrôle financier en Indochine (décret du 14 mars 1896).

1921-1922 : l'action du ministre est largement dominée par les séquelles de la Grande Guerre. Le statut juridique des sociétés coopératives de reconstruction et les modalités d'indemnisation des dommages de guerre mobiliers sont précisés par deux lois de juillet 1921. Pour protéger une industrie sinistrée, le tarif des douanes à l'import est relevé cependant qu'est créé un comité consultatif des impôts et revenus publics, chargé de réformer un système fiscal dont le rendement a dangereusement fléchi.
Paul DOUMER fait d'autre part sanctionner par les chambres une importante réforme de structures qui scinde la trésorerie et poste aux armées en deux services distincts (loi du 31 janvier 1921).

1925-1926 : aux prises, comme ses prédécesseurs, avec une terrible crise financière, Paul DOUMER réussit néanmoins à faire voter deux lois, dont l'une crée une banque d'émission à Madagascar et la seconde réorganise le crédit maritime mutuel.

Retour à la chronologie IIIe République 

 

 



 

 

 

Modifié le 07/11/2011

© Bibliothèque nationale          

20 mars 1857 Aurillac (Cantal)
7 mai 1932 Paris (
Assasiné par le russe blanc Gorgulov) 

Milieu familial

  • Fils de Jean, employé des chemins de fer, et de Victorine DAVID
  • Épouse en 1878 Blanche RICHET, fille d'un inspecteur primaire de l'instruction publique.
  • Huit enfants : Fernand, Marcel, René, André, Armand, Hélène (Mme Pierre EMERY), Lucile (Mme CRETE), Germaine (Mme LEMAIRE)1.

 

Etudes

  • Conservatoire des arts et métiers (cours du soir)
  • Licence de mathématiques (1877).

 

Carrière professionnelle

  • Professeur de collège à Mende (Lozère) puis à Remiremont (Vosges, 1877-1883)
  • Journaliste : rédacteur en chef du Courrier de l'Aisne, puis fondateur de la Tribune de l'Aisne.

 

Mandats électifs

  • Famille politique : radicaux
  • Député de l'Aisne (1888-1889, 1902-1910) et de l'Yonne (1891-1896)
  • Sénateur de Corse (1912-1931)
  • Président de la République (1931-1932)2.

 

Responsabilités exercées

  • Chef de cabinet de Charles FLOQUET, président de la Chambre des députés (1885)
  • Gouverneur général de l'Indochine (1896-1902)
  • Ministre d'État, membre du comité de guerre (1917)
  • Président du Sénat (1927-1931).
Partagez cet article !