Centre des archives économiques et financières

Maurice PALMADE

05/09/2012

Ministre du budget durant 255 jours

dans les cabinets CHAUTEMPS
(21 février - 2 mars 1930),
STEEG
(13 décembre 1930 - 27 janvier 1931)
et HERRIOT
(3 juin - 18 décembre 1932).

Résumé de l'action ministérielle

Après deux passages-éclairs , Maurice PALMADE a le temps d'imprimer sa marque au projet de loi de finances pour 1933 : il prône la baisse des dépenses militaires, la réduction du train de vie de l'administration, la hausse des tarifs postaux, le réaménagement de l'impôt sur le revenu, l'augmentation de l'imposition des valeurs mobilières et des transactions boursières. Il fait également voter la conversion des rentes et réglemente le crédit maritime mutuel (décret du 14 octobre 1932).

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothèque nationale

4 octobre 1886 Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime)
3 janvier 1955 Bordeaux (Gironde)


Milieu Familial

  • Fils de Jean, notaire, et de Marie FONTENEAU (1862-1942)
  • Célibataire


Études

  • Lycée de Rochefort (Charente-Maritime), facultés de droit de Bordeaux (Gironde) et de Paris
  • Doctorat et agrégation de droit (1912).


Carrière professionnelle

  • Professeur aux facultés de droit de Poitiers (Vienne) et de Bordeaux (Gironde, 1914).

 

Mandats électifs

  • Famille politique : radicaux
  • Conseiller général du canton de Rochefort-Nord (Charente-Maritime, 1919-1925) puis du canton de Saujon (Charente-Maritime, 1926-1940) ; président du conseil général de la Charente-Inférieure (1937-1940)
  • Député de la Charente-Inférieure (1924-1938)
  • Sénateur de la Charente-Inférieure (1938-1941).
Partagez cet article !