Centre des archives économiques et financières

Louis LOUCHEUR

05/09/2012

Ministre des finances durant 18 jours

dans le cabinet BRIAND
(29 novembre - 16 décembre 1925).
 

Sources CAEF

Bibliothèque

Écrits

  • Loucheur, Louis, Leygues, Georges, Monzie, Anatole de, Reynaud, Paul et Lemery, H.. - Les Réformes politiques de la France. Conférences faites à l'Ecole des hautes études sociales, sous la présidence de M. Henry de Jouvenel. Paris : Librairie Félix Alcan, 1924. 169 p. ; in-8° (21 cm). CHEFF BH 8° 6082
  •  


Biographie

  • Manceau, Bernard. - La Vulgarisation de la propriété immobilière par le crédit. Paris : Librairie Dalloz, 1930. XIV-176 p. ; in-8° (23,5 cm). CHEFF BH 8° 10740
  • Pradier, Véronique. - Louis Loucheur : organiser l'Europe par l'économie ou le projet d'un homme en politique. [S.l.] : [s.n.], 1990. 270 p. ; 30 cm. 140.221 PRA / MAG
  • Pradier, Véronique. - Etudes et documents. V. L'Europe de Louis Loucheur : le projet d'un homme d'affaires en politique. Paris : Imprimerie nationale, 1993. p. 293-306. CHEFF BH PS 1 (V, 13) 

 

 

Sources complémentaires

Hoover Institute for World Peace (Stanford, Californie, Etats-Unis) :
http://net.lib.byu.edu/estu/wwi/comment/hoover.htm 
Archives consultables sur microformes à l'Université de Paris I (Institut Pierre Renouvin) : MF 1 RI 1458 - 1464.

 

Résumé de l'action ministérielle

Pour réduire un déficit budgétaire qui dépasse 5 milliards de francs, Louis LOUCHEUR propose d'entrée de jeu un train de mesures particulièrement énergiques : conversion de la rente et création d'une caisse d'amortissement, institution de nouveaux impôts et répression accrue de la fraude fiscale.
Amendé par la Chambre, ce projet aboutit à la loi du 14 décembre 1925 portant mesures exceptionnelles pour assurer l'équilibre de la trésorerie : tous les impôts directs sont majorés (2% pour l'impôt sur le revenu, mais 50% pour la contribution foncière ou l'impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux, et même 100% pour la redevance des mines) et le texte prévoit qu'ils seront exigibles dès la publication des rôles.
Parallèlement, Louis LOUCHEUR a négocié avec la Banque de France une avance de 6 milliards de francs et porté de 51 à 58,5 milliards de francs le montant maximum des émissions de billets.

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothèque nationale

12 août 1872 Roubaix (Nord)
22 novembre 1931 Paris


Milieu Familial

  • Fils de Louis-Joseph, architecte, et d'Alphonsine BODART
  • Épouse le 16 novembre 1896 Suzanne LENICQUE.
  • Deux enfants : Marthe Gabrielle Suzanne (Mme Jean-Marie SARRADE, ingénieur des mines) et Simone-Jeanne.


Études

  • Lycée de Lille (Nord)
  • École polytechnique.


Carrière professionnelle

  • Ingénieur aux Chemins de fer du Nord (1893-1900)
  • Industriel (1900-1916) : fonde en 1908 la Société générale d'entreprise.


Mandat électif

  • Famille politique : radicaux
  • Député du Nord (1919-1931).


Responsabilités exercées

  • Sous-secrétaire d'État à l'armement (1916-1917)
  • Ministre de l'armement (1917)
  • Ministre de la reconstitution industrielle, membre du comité de guerre (1917-1920)
  • Ministre des régions libérées (1921-1922)
  • Ministre du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes (1924)
  • Ministre du commerce et de l'industrie (1926)
  • Ministre du travail, de l'hygiène, de l'assistance et de la prévoyance sociale (1928-1930)1
  • Ministre de l'économie nationale, du commerce et de l'industrie (1930-1931).
Partagez cet article !