Centre des archives économiques et financières

Georges BONNET

05/09/2012

Ministre du budget puis des finances durant 608 jours

dans les cabinets PAINLEVÉ
(29 octobre - 29 novembre 1925) [Budget],
DALADIER
(31 janvier - 26 octobre 1933) [Finances],
SARRAUT
(26 octobre - 26 novembre 1933) [Finances]
et CHAUTEMPS
(26 novembre 1933 - 30 janvier 1934 et 22 juin 1937 - 18 janvier 1938) [Finances].

 

Sources complémentaires

Archives du ministère des affaires étrangères, fonds Georges Bonnet :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/bonnet.pdf .

 

Résumé de l'action ministérielle

1933-1934 : Georges BONNET, en liaison avec Lucien LAMOUREUX puis Paul MARCHANDEAU, ministres du budget, prépare les lois d'économie des 28 février et 23 décembre 1933, et rétablit la Loterie nationale (décret du 22 juillet 1933). Il réforme le régime d'introduction en bourse des valeurs étrangères et institue un comité central de la Bourse (arrêté du 15 septembre 1933). Il envisage l'instauration d'un nouveau monopole d'État concernant l'importation et le raffinage du pétrole et prépare, avec son collègue de l'agriculture, la loi du 10 juillet 1933 sur l'organisation du marché du blé.

1937-1938 : Georges BONNET obtient des chambres l'octroi de pouvoirs spéciaux pour assurer le redressement financier. Conseillé par Jacques RUEFF, il prend, en juillet 1937, une série de décrets et de décrets-lois pour améliorer les rentrées fiscales et freiner l'évasion des capitaux : les taux de l'impôt général sur le revenu et de l'impôt sur le revenu des valeurs mobilières sont majorés de 20%, les droits de douanes sont relevés, une taxe exceptionnelle sur les opérations de spéculation à terme sur les marchés des changes est instituée ; pour stopper la dépréciation des titres d'État, Georges BONNET crée le fonds de soutien des rentes, dont la gestion est confié à la Caisse autonome d'amortissement de la dette publique; il passe une nouvelle convention avec la Banque de France dont l'encaisse-or et les avoirs en devises étrangères sont réévalués. Le contrôle des prix est renforcé. Enfin, tirant les conséquences techniques des nationalisations du Front populaire, il crée l'agence comptable des participations publiques (décret du 30 décembre 1937).

Bibliographie

Écrits

  • Bonnet, Georges. - Les Finances de la France. Le mécanisme financier français, budget et impôts, la situation financière, la restauration des finances de la France. Paris : Payot, 1921. 384 p. ; in-8° (18 cm). CHEFF BH 8° 2850
  • Bonnet, Georges. - Comment avoir un franc stable, condition essentielle de la restauration financière. Paris : Payot, 1926. 127 p. ; in-12 (18 cm). CHEFF BH 8° 3377
  • Bonnet, Georges, Dausset, Louis, Duboin, Jacques, Homberg, Octave et Lamoureux, Lucien. - Finances publiques de la France. Conférences faites à l'Ecole des Hautes Etudes Sociales sous la présidence de M. Octave Homberg. Paris : Librairie Félix Alcan, 1927. VI-288 p. ; in-8° (17,5 cm). CHEFF BH 8° 10927
  • La Stabilité monétaire : Rapports, travaux et comptes-rendus, voeux et résolutions de la deuxième Semaine de la monnaie. Octave Homberg, président de la Semaine de la monnaie, et Georges Bonnet, Germain Martin, Georges Valois, Jean Coignet, J.-B. Rocca, Louis Pommery, André Fourgeaud, Jacques Arthuys, Achille Mestre, Lusignac, Robert Wolff, Mireaux, Gael Fain, vice-présidents et rapporteurs. Paris : Librairie Valois : Nouvelle librairie nationale, 1928. XV-398 p. ; in-8° (21 cm). CHEFF BH 8° 6228
  • Bonnet Saint-Georges, G.. - L'article 123 de la loi municipale et la protection des contribuables communaux. Thèse pour le doctorat. Paris : Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence : R. Pichon et R. Durand-Auzias, 1939. 195 p. ; in-8° (24,5 cm). CHEFF BH 8° 6671
  • Bonnet, Georges. - De Munich à la guerre : défense de la paix. Paris : Plon, 1967. 585 p. ; 21 cm. 335.344 BON / MAG
  • Bonnet, Georges. - Vingt ans de vie politique : 1918-1938 : de Clémenceau à Daladier. Paris : Fayard, 1969. 286 p. ; 21 cm. 335.344 BON / MAG
  • Bonnet, Georges. - Dans la tourmente, 1938-1948. Paris : Fayard, 1971. 314 p. ; 21 cm. 335.344 BON / MAG

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Roger-Viollet

23 juillet 1889 Bassilac (Dordogne)
18 mai 1973 Paris


Milieu Familial

  • Fils de François, magistrat, et de Berthe TEXIER
  • Épouse le 5 août 1920 Odette PELLETAN.
  • Un enfant : Alain-Paul.



Études

  • Lycée Henri IV, facultés de droit et de lettres de Paris, École libre des sciences politiques
  • Licence ès-lettres (1908) et en droit (1910).



Carrière professionnelle

  • Conseiller d'État (1915-1924)
  • Directeur des services de la démobilisation et délégué de la France à la conférence de la paix (1918)

Avocat au barreau de Paris (1928).



Mandats électifs

  • Famille politique : radicaux
  • Député de la Dordogne (1924-1928, 1929-1940, 1956-1968)
  • Conseiller général du canton de Champagnac-de-Belair (Dordogne, 1925-1941 et 1951-1963) puis de Périgueux (Dordogne, 1964-1970)
  • Maire de Champagne (Dordogne, 1925) puis de Brantôme (Dordogne, 1954-1973).



Responsabilités exercées

  • Chef de cabinet de Louis DESCHAMPS, sous-secrétaire d'État aux postes et télégraphes (1919-1921)
  • Sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil (1925)
  • Ministre des pensions (1926)
  • Ministre du commerce et de l'industrie (1930, 1935-1936)
  • Ministre des postes, télégraphes et téléphones (1930)
  • Ministre des travaux publics (1932)
  • Ambassadeur de France à Washington (États-Unis, 1936-1937)
  • Ministre d'État (1938)
  • Ministre des affaires étrangères (1938-1939).
Partagez cet article !