Accueil du portailCAEF › François-Xavier ORTOLI
Centre des archives économiques et financières

François-Xavier ORTOLI

15/11/2011

Ministre de l'économie et des finances durant 345 jours

dans le gouvernement COUVE de MURVILLE (12 juillet 1968 - 21 juin 1969).

sources CAEF

Les archives du cabinet de François-Xavier Ortoli, ministre de l'économie et des finances du 12 juillet 1968 au 21 juin 1969, portent sur :

  • le développement et l'organisation de l'énergie nucléaire en France ;
  • la politique industrielle, notamment dans les secteurs pétrolier et aéronautique ;
  • la fiscalité, avec la fiscalisation des produits pétroliers ;
  • la coopération économique et industrielle franco-allemande ;
  • les aides d'Etat ;
  • la coopération au sein de la CEE en matière d'aéronautique ; les aides financières nationales et communautaires à l'agriculture française dans le cadre de la PAC (Politique agricole commune) ;
  • la politique salariale.


Résumé de l'action ministérielle

Les séquelles ''psychologiques'' de la crise de mai 1968 et le fléchissement conjoncturel de l’activité mondiale contraignent François-Xavier ORTOLI à renforcer le contrôle des changes, réinstauré par Michel DEBRÉ, et à revenir à l’encadrement des échanges par des restrictions ou des contingentements d’importation.
En matière budgétaire, son action se signale par la majoration des taux de TVA (loi du 29 novembre 1968), par la suppression de la taxe sur les salaires et par le lancement des bons du Trésor à cinq ans.
Parmi les actions de fond, il convient de citer d’une part, la réforme de la profession d’expert-comptable avec la création du diplôme d’études comptables supérieures (loi du 31 octobre 1968), celle de l’expertise douanière (loi du 31 décembre 1968), la refonte des statuts du Crédit foncier (décret du 24 février 1969) et, d’autre part, le décret du 11 avril 1969 sur les procédures d’apurement des comptes publics.

Retour à la chronologie Ve République 

Modifié le 15/11/2011

© Ministères économie et budget. CAEF 

6 février 1925 Ajaccio (Corse du Sud)
29 novembre 2007 Paris

 

Milieu Familial

  • Fils d'Antoine, directeur de l'enregistrement en Indochine, et d'Angèle TESSARECH
  • Épouse le 3 août 1946 Yvonne CALBAIRAC.
  • Quatre enfants : Élisabeth (Mme TRŒSCH), Anne-Laetitia (Mme KREMPP), Xavier, Emmanuelle (Mme LANOË).

 

Études

  • Lycée Albert-Sarrault et faculté de droit de Hanoï (Vietnam), École nationale d'administration (1947-1948).

 

Carrière professionnelle

  • Inspecteur des finances (1948), puis inspecteur général des finances (1973)
  • Directeur général de la direction du marché intérieur de la Commission économique européenne (1958)
  • Secrétaire général du comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne (1961)
  • Commissaire général du plan (1966-1967)
  • Président de la Compagnie française des pétroles (1984-1990), Président d’honneur depuis 1990 de Total Compagnie française des pétroles (devenue Total en 2003).

 

Mandats électifs

  • Parti politique : Union pour la défense de la République (UDR)
  • Conseiller général du canton de Lille-Ouest (Nord, 1969-1975)
  • Député du Nord (1968).

 

Responsabilités exercées

  • Attaché aux cabinets de Robert BURON, secrétaire d’État aux affaires économiques (1950) puis ministre de l’information (1951) et ministre des affaires économiques (1953)
  • Directeur du cabinet de Georges POMPIDOU, Premier ministre (1962-1966)
  • Ministre de l’équipement et du logement (1967-1968)
  • Ministre de l’éducation nationale (1968)
  • Ministre du développement industriel et scientifique (1969-1972)
  • Président de la Commission des communautés européennes (1973-1977)
  • Vice-président de la Commission des communautés européennes (1978-1984)
Partagez cet article !