Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Bilan 2011 des investissements étrangers en France

La France reste une destination attractive, plébiscitée par 66 % des dirigeants d’entreprises étrangères. En 2011, elle a attiré 698 nouveaux investissements étrangers. Ont été créés ou sauvegardés près de 27 958 emplois.

 

 

 

 

 

Selon le bilan 2011 que publie l'AFII, la France est le troisième pays européen d’accueil des investissements physiques directs, internationalement mobiles, permettant de créer ou de sauvegarder de l’emploi. Elle a attiré l'an dernier les entreprises de 40 pays différents.

 

Origine géographique et profil des investissements

  • L’Europe reste la première région d’origine des investissements avec 60% des décisions d’investissements. Les Etats-Unis occupent en 2011 la première place des pays d’origine. La place des pays émergents est restée stable (6% du total des projets).
  • 60% des nouveaux investissements sont d’origine européenne, 25% viennent de l'Amérique du Nord et 11 % de l’Asie.
  • Quatre pays (l’Allemagne, les États-Unis, l’Italie et la Suisse) sont à l’origine de 52 % des nouveaux investissements en 2011. 
  • Les entreprises étrangères sont de taille diverse : les PME représentent 28% des projets, les ETI 34% et les grandes entreprises 39%.

 

Les secteurs d'activité

  • 459 décisions d’investissement sur 698 (66 %) ont été prises en 2011 par des entreprises relevant du secteur manufacturier. Les entreprises du secteur des services sont à l’origine de 34 % des projets (239), contre 32 % en 2010.
  • Près du tiers des investissements décidés par les entreprises étrangères concernent des activités de production, tirées notamment par les secteurs de l’agroalimentaire, des machines et équipements mécaniques et de la chimie.
  • Dans un contexte de reprise économique fragile, les investisseurs étrangers ont privilégié l’extension de sites existants : 322 investissements de ce type ont été annoncés en 2011, soit 46 % du total.
  • La présence étrangère en France est multiple : les partenariats technologiques, les investissements de pérennisation et les fusions/acquisitions sont le reflet de cette diversité. Les entreprises étrangères ont renforcé leur présence dans les pôles de compétitivité. Elles s’ouvrent ainsi à des partenariats avec des instituts de recherche et à des réseaux de partenaires.

 

Investissements étrangers créateurs d’emplois en France – Bilan 2011 (PDF - 5 225 ko)

 

Le bilan des investissements étrangers en France : les critères

Elaboré depuis 1993, le « Bilan France » recense les projets d’investissement d’origine étrangère
créateurs d’emploi durable.

La définition des investissements d’origine étrangère

La nationalité d’un investissement est déterminée à partir de celle de la société mère. L’investissement
est réputé d’origine étrangère si la société est détenue à plus de 50 % par des capitaux étrangers.
Dans le cas d’une répartition distincte du capital, les emplois sont attribués à chaque pays au
prorata de la part de ses ressortissants.

Quatre types d’investissement sont retenus :

  • les créations qui génèrent des emplois sur un nouveau site.
  • les extensions qui renforcent la présence d’une entreprise.
  • les reprises qui concernent l’acquisition d’une société en difficulté par un investisseur étranger, permettant de sauvegarder des emplois.
  • les reprises-extensions portent sur l’acquisition par un investisseur étranger d’une entreprise française en situation saine. Les emplois comptabilisés dans le bilan sont ceux correspondant à la seule extension.

Agence française pour les investissements internationaux (AFII)

L'Agence française pour les Investissements Internationaux (AFII) est une agence nationale dédiée à  la promotion, la prospection et l'accueil des investissements internationaux en France.

Elle dispose de bureaux à l'étranger qui couvrent l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie.

Sur le plan territorial, elle travaille en partenariat avec les agences de développement économique pour apporter les meilleures opportunités d’affaires et un service personnalisé aux investisseurs.

Créée en 2001, l’Agence française pour les investissements internationaux est placée sous la tutelle du ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (direction générale du Trésor) et des ministres chargés de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement.

 

 

Partager la page