Benoît Hamon a présenté le bilan de l’action 2013 de la DGCCRF

Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation, a présenté le bilan de l’action 2013 de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), le 11 février 2013 à Bercy, à la veille du vote solennel de la loi Consommation qui modernise les moyens d’action des agents.

 

 

Visite de Benoît Hamon dans un laboratoire de la DGCCRF qui effectue des contrôles sur les jouets, à Lille ©PHOTOPQR/LE PARISIEN/LEJEUNE

 

L’année 2013 a notamment été marquée par la mise sous surveillance renforcée des filières viande et poisson, suite à l‘affaire de la viande de cheval, dans le cadre de la mission de protection des consommateurs de la DGCCRF. Les contrôles ont été ciblés sur les problématiques de loyauté (étiquetage des produits, autocontrôles des professionnels, tromperie…). Les contrôles de loyauté sur les produits carnés sont ainsi passés de 9 795 en 2012 à 13 606 en 2013, soit une augmentation de 39 %.

L’action de la DGCCRF

Au sein du ministère de l’économie et des finances, la DGCCRF veille à la protection des consommateurs et à l’équilibre des relations entre entreprises.

La direction agit en faveur :

du respect de l’ordre public économique

dans ce domaine, la DGCCRF a centré son action sur l'équilibre des relations entre entreprises, et plus particulièrement sur les délais de paiement. 30 % des entreprises ne respectent pas les délais légaux, ce qui fait peser une lourde charge sur la trésorerie des PME. Les pratiques de près de 2200 établissements ont été contrôlés en la matière.

de la sécurité des consommateurs

la DGCCRF a effectué 268 000 analyses en 2013, tant sur des produits alimentaires que sur des produits industriels.

de la protection économique des consommateurs

la DGCCRF a mené des enquêtes dans le secteur des services (soutien scolaire, santé et beauté, tourisme et loisirs…) et dans le secteur des produits alimentaires.

[ plus de détails dans le rapport d’activité 2013 à télécharger ci-contre ]

 

Les chiffres clés de la DGCCRF

  • 719 000 vérifications effectuées
  • 137 000 établissements contrôlés
  • 268 000 analyses réalisées
  • 10 200 sites internet contrôlés

Baromètre des réclamations pour 2013

A l'occasion de ce bilan, la DGCCRF a également publié le baromètre des réclamations pour 2013. Elle a enregistré 85 963 réclamations de consommateurs (contre 87 452 en 2012), soit une diminution en volume de 1,7 %. Les secteurs totalisant 70 % des réclamations sont : les produits non alimentaires (37 %), l’immobilier, logement, BTP (16 %), la communication-téléphonie (11 %) et le tourisme (6 %).

D’après le baromètre, le principal motif de réclamation est le défaut d'information du consommateur sur les prix.

[ détails des résultats du baromètre dans le document à télécharger ci-contre ]

Projet de loi Consommation

La présentation du bilan d’action intervenait à la veille du vote définitif de la loi Consommation par l’Assemblée nationale et le Sénat. La loi Consommation modernise les moyens d’action des agents de la DGCCRF. Au-delà, elle va améliorer la vie quotidienne des Français et libérer du pouvoir d’achat en rééquilibrant les relations entre consommateurs et professionnels.

[ Tout savoir sur le projet de la Consommation ]

 

Lire aussi :

Bilan d'activité 2012 de la DGCCRF - 27/02/2013

 

 

 

Vidéo

 

 

Aller plus loin

Site internet de la DGCCRF

Partager la page