Imprimer la page

Mobile World Congress 2015 : préparer les grandes évolutions à venir

Lors du Mobile World Congress à Barcelone qui s'est tenu du 2 au 5 mars 2015, Axelle Lemaire a constaté le bon positionnement des acteurs français sur le secteur, notamment dans le domaine de la diversification des services mobiles. L'occasion aussi de souligner que la France entend peser dans la construction de la stratégie numérique européenne.

Le salon international dédié aux technologies et services mobiles s'est tenu à Barcelone, du 2 au 5 mars 2015. La participation française y était cette année particulièrement visible. 184 entreprises étaient présentes, soit près de 10% des exposants du salon. Le pavillon France, placé sous le label de la French Tech, a permis d’accueillir et de valoriser plus de 60 start-ups accompagnées dans leur développement international par Business France.

Diversification et diffusion des technologies mobiles

La secrétaire d’Etat chargée du Numérique a constaté, dans ses rencontres avec les entreprises présentes au salon, le bon positionnement des acteurs français dans chacune des grandes composantes du MWC : infrastructures télécoms, applications, publicité et jeux sur mobile, services d’ingénierie ou services financiers. Le salon a confirmé les tendances de fond du secteur : la diversification croissante des services mobiles et la diffusion des technologies mobiles dans nombre de secteurs industriels, à l’image des transports.

Axelle Lemaire s’est aussi entretenue avec des opérateurs et équipementiers européens sur leur positionnement dans la concurrence internationale.

Pour une Europe numérique plus équitable

Elle a relevé la nécessité pour l’Europe de faire preuve de plus d’ambition dans la construction de son projet numérique. L’Europe a les moyens de mettre en place une politique plus favorable à l’innovation et à l’investissement,  plus équitable entre les acteurs économiques de l’écosystème numérique. Il ne s’agit pas de se protéger, mais d’établir les indispensables conditions d’une concurrence loyale et équitable.

Enfin, le MWC a été l’occasion d’entretenir un dialogue fructueux et approfondi avec des membres du gouvernement brésilien et tunisien sur les évolutions à attendre en matière de gouvernance internationale de l’internet. Une réunion informelle de préparation du Sommet mondial sur la Société de l’Information (SMSI) devrait se tenir à Paris avant l’été.

Axelle Lemaire

Axelle Lemaire« Ici, comme au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, nos entreprises, start-ups et grands groupes, jeunes prodiges et joueurs internationaux, font la preuve de leur excellence dans un secteur du numérique porteur de croissance. A Barcelone comme à Las Vegas et bientôt à Austin, la French Tech réunit l’équipe de France du numérique.

Mais, sur les services mobiles en très rapide évolution, comme la 5G ou l’internet des objets, nous devons nous mettre en ordre de bataille en Europe : pour être prêts à accueillir les grandes évolutions à venir et pour préparer un cadre réglementaire offrant à nos entreprises les moyens de croître dans un environnement concurrentiel équitable face aux grandes plateformes de services en ligne.

Ce constat est désormais largement partagé et doit maintenant se traduire en propositions concrètes. La France entend peser et convaincre dans la construction de la stratégie numérique européenne ».

 

 

 

 

Presse

 

Zoom sur...

La nouvelle agence du numérique qui réunit trois acteurs du numérique en France

Cliquez sur un logo pour consulter le site dédié

 

France Très Haut Débit

La French Tech

Délégation aux Usages de l'Internet (DUI)

> En savoir plus sur l'agence du numérique

 

 

 

Partager la page