Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Témoignage : Le ministère de la Culture et de la Communication structure son expertise

Depuis 2015, le ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des patrimoines) s’est lancé dans un vaste chantier de valorisation de ses savoir-faire patrimoniaux avec pour objectif de mieux structurer son expertise pour en améliorer sa diffusion au niveau international.

L’enjeu est de répondre à un défi géopolitique par le renforcement de la présence française sur le marché international de l’expertise patrimoniale porté notamment par les bailleurs de fonds (Union européenne, Banque mondiale, Banque africaine de développement…). L’objectif fixé à ce chantier était donc de structurer l’offre du ministère et de ses opérateurs pour être en mesure de se positionner sur des appels d’offre comprenant des prestations de conseil et de formation dans les domaines des musées, de l’archéologie, des monuments historiques ou encore de l’inventaire.

En l’absence de référence internationale et faute de standards définis au sein du ministère, l’aspect valorisation des prestations était un enjeu majeur du chantier. Pour accompagner le ministère dans cette réflexion, la coopération avec l’APIE a été particulièrement utile. Elle a donné lieu à la remise d’une note à la ministre de la Culture faisant un état des enjeux liés aux modalités de valorisation des savoir-faire patrimoniaux (approche méthodologique, modalités de valorisation la plus adaptée, aspects tarifaires…) et proposant une série de recommandations qui ont contribué grandement à la définition d’une doctrine ministérielle dans ce domaine.

Sébastien Zonghero, chef de projet « Valorisation à l’international de l’expertise patrimoniale », Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication

Partager la page