Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Musée d'Orsay : identifier des pistes de développement de ressources propres

Le défi

Dans le cadre de sa réorganisation, du renforcement du lien entre les deux musées (Orsay et Orangerie), et pour soutenir de nouveaux projets d’aménagement, l’EPMO, actuellement autofinancé à 50 %, a souhaité faire du développement des ressources propres une priorité. Le défi a consisté à dessiner une feuille cohérente en tenant compte des objectifs de démocratisation de la culture assignés par la tutelle, d’un réel besoin d’accroissement des ressources financières, dans le respect de l’identité de la marque.


La solution

Par une démarche collaborative s’appuyant sur des entretiens, des ateliers et un benchmark exploratoire, l’équipe de l’APIE a accompagné l’EPMO pour :

  • identifier les pistes de développement des ressources propres pertinentes et analyser chacune des pistes en tenant compte :
    • de sa perception interne: acceptabilité, freins éventuels, prérequis techniques, implication en termes de RH, de communication ,
    • d’une première estimation de son potentiel financier, grâce à des hypothèses de calcul partagées en ateliers ;
    • des bonnes pratiques et tendances innovantes identifiées grâce à un benchmark réalisé dans une vingtaine d’institutions culturelles majeures en France et à l’étranger.
  • proposer une hiérarchisation des pistes croisant les critères financiers, de faisabilité et d’intérêt en termes de stratégie de marque.


Les résultats

Les recommandations de l'APIE ont été présenté au comité directeur de l’EPMO et les pistes retenues ont été intégrées dans la feuille de route de la nouvelle direction du développement. Ce travail participatif a contribué à une prise de conscience transversale et partagée de la nécessité de se mettre en ordre de marche pour faire avancer concrètement les pistes retenues.

Compétences mobilisées

 #marketing, #stratégie, #valorisation

Partager la page