Accueil du portailAPIE › Favoriser la diffusion de contenus
Agence du patrimoine immatériel de l'Etat

Favoriser la diffusion de contenus

Les données et images représentent un actif immatériel de premier ordre encore insuffisamment valorisé. Elles véhiculent en effet de l’information, de la connaissance et du savoir. Les administrations en détiennent, en produisent et en diffusent beaucoup dans de nombreux domaines : juridique, culturel, économique, géographique, social… La plupart sont réutilisables de droit en vertu de la loi du 17 juillet 1978.

L’accès le plus ouvert possible à ces contenus est une opportunité pour les citoyens, les acteurs économiques, les chercheurs, mais aussi les administrations elles-mêmes. Créer les conditions favorables à leur réutilisation par des tiers permet la création de produits et services innovants pour les citoyens et sert le développement économique. Permettre une plus large diffusion des données contribue à la transparence de l’action des administrations et à leur modernisation.

La mission Etalab rattachée au Premier ministre, coordonne l’action des administrations pour favoriser la réutilisation des données libre et gratuite, notamment en animant la plate-forme data.gouv.fr.

L’APIE accompagne les administrations pour définir des stratégies de diffusion et de mise à disposition de contenus particuliers, hors champ de l’open data. C’est le cas notamment des images, parfois soumises à des droits de propriété intellectuelle de tiers, mais dont une plus grande diffusion et une meilleure conservation représentent un enjeu important pour le public. Elle peut également contribuer à élaborer des stratégies de valorisation en concevant des services à valeur ajoutée autour des données et images. 

Guides et outils

 

En savoir plus

 

 

L’APIE propose aux administrations des outils pour agir et des cadres d’analyse pour aider à valoriser certains jeux de données ou des fonds photographiques ou audiovisuels.

Elle apporte notamment son assistance :

  • pour définir les modalités optimales de mise à disposition lorsque celle-ci ne relève pas du champ de la loi du 17 juillet 1978
  • pour concevoir des stratégies de valorisation de services à haute valeur ajoutée autour des données
  • pour valoriser les fonds photographiques et audiovisuels

 

Liens utiles

Partagez cet article !